Allégations d’inconduite sexuelle contre Win Butler: Leslie Feist quitte la tournée

La musicienne canadienne Leslie Feist a annoncé jeudi qu’elle quittait la tournée d’Arcade Fire en raison des allégations d’inconduite sexuelle contre le chanteur Win Butler.

«Cela a été incroyablement difficile pour moi et je ne peux qu’imaginer à quel point cela a été plus difficile pour les personnes qui se sont manifestées», a écrit l’auteure-compositrice-interprète dans un message publié jeudi sur les réseaux sociaux.

«Plus que tout, je souhaite la guérison à ceux qui sont impliqués.»

Mme Feist a été engagée pour la première partie européenne de la dernière tournée du groupe montréalais, qui a débuté mardi à Dublin, en Irlande. 

Les concerts ont eu lieu quelques jours seulement après que la revue musicale américaine Pitchfork a publié un article contenant des allégations selon lesquelles Win Butler aurait eu des relations sexuelles inappropriées avec quatre personnes.

Parmi les plaintes des présumées victimes figuraient le fait que le musicien de 42 ans avait fait des avances importunes et s’était comporté de manière inappropriée en raison de la dynamique du pouvoir et des écarts d’âge. L’une des personnes accusant le musicien a déclaré à Pitchfork que Win Butler l’avait agressée sexuellement à deux reprises en 2015, alors qu’elle était âgée de 21 ans et qu’il en avait 34.

La Presse Canadienne n’a pas vérifié de manière indépendante les récits décrits dans l’article, et Win Butler nie les allégations. Dans un communiqué, il a déclaré que toutes les rencontres avaient eu lieu entre adultes consentants et qu’il n’avait jamais touché une femme contre son gré ni exigé des faveurs sexuelles.

Le message de Mme Feist n’a pas abordé les allégations de manière spécifique, mais elle a reconnu que «cela a déclenché une discussion qui est plus grande [qu’elle], c’est plus grand que [ses] chansons et c’est certainement plus grand que n’importe quelle tournée de rock’n’roll.»

Elle a décrit avoir appris les accusations portées contre M. Butler alors qu’elle était dans un pub à Dublin après avoir répété avec son groupe. Elle a dit que cela lui a laissé peu de temps pour s’orienter et «comprendre [sa] responsabilité dans cette situation».

«Cela peut être une route solitaire de donner un sens aux mauvais traitements, a-t-elle déclaré. Je ne peux pas résoudre cela en démissionnant, et je ne peux pas le résoudre en restant. Mais je ne peux pas continuer.»

Mme Feist a présenté son concert lors des deux premières soirées des dates prévues de la tournée et indique que les gens qui l’entourent expriment «leur sympathie pour la dichotomie dans laquelle [elle] a été poussé». 

«Rester en tournée symboliserait que je défendais ou ignorais le mal causé par Win Butler et partir impliquerait que j’étais juge et jury», a-t-elle déclaré.

«Je suis imparfaite et je vais gérer cette situation de manière imparfaite, mais ce dont je suis sûre, c’est que la meilleure façon de prendre soin de mon groupe et de mon équipe est de me distancer de cette tournée, pas de cette conversation», a-t-elle ajouté.

Les fans et les membres du secteur de la musique ont réagi cette semaine aux allégations contre Win Butler, certains détenteurs de billets ont demandé à Live Nation de les rembourser pour les spectacles à venir, qui incluent des dates au Canada plus tard cette année.

Live Nation n’a pas répondu aux demandes de commentaires.

Pendant ce temps, plusieurs stations de radio canadiennes ont retiré Arcade Fire de leur programmation. Rogers Media a affirmé que ses deux stations de radio de musique alternative à Edmonton et à Vancouver ont arrêté temporairement de jouer les chansons du groupe alors qu’il continue de «surveiller la situation au fur et à mesure qu’elle se déroule».

CBC a confirmé qu’elle cesserait également de jouer le groupe rock sur sa station de radio CBC Music FM et sur la chaîne Sirius XM CBC Radio 3, du moins temporairement, tandis que la station torontoise Indie88 a supprimé Arcade Fire de sa liste de lecture au cours du week-end.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.