Allemagne: grève de la faim pour obtenir un débat sur la crise climatique

BERLIN — Après trois semaines et demie de grève de la faim, Henning Jeschke est frêle et maigre, mais déterminé à continuer, espérant toujours faire pression sur les trois candidats à la chancellerie allemande pour qu’ils le rencontrent pour un débat sur la crise climatique avant l’élection générale de dimanche.

Pour la première fois en Allemagne, le changement climatique est possiblement le problème le plus dominant dans une campagne électorale, en particulier pour les jeunes électeurs. Il est au centre des débats télévisés entre les candidats, et cinq des six principaux partis proposent des plans plus ou moins détaillés pour ralentir le réchauffement climatique.

Mais les jeunes militants pour le climat – qui ont installé un camp de protestation dans un parc du quartier gouvernemental de Berlin le mois dernier – craignent que les promesses des politiciens ne se dissipent rapidement après le vote ou ne cèdent la place aux pressions d’intérêts particuliers. M. Jeschke et six autres personnes ont entamé une grève de la faim le 30 août.

Mercredi, 24e jour sans nourriture, M. Jeschke se reposait sur un matelas au centre du camp, appuyé sur un coude, donnant des entrevues et buvant occasionnellement des gorgées de thé.

Il a déclaré que la grève de la faim était un acte de désespoir parce que lui et ses collègues militants estiment qu’«en cette période d’effondrement climatique, il n’y a pas de conversations honnêtes, que les programmes des partis sont insuffisants et que nous devons de toute urgence prendre des mesures contre la catastrophe climatique».

À ce stade, il est peu probable que les candidats – Olaf Scholz des sociaux-démocrates de centre gauche, Armin Laschet du bloc Union de centre droit ou même Annalena Baerbock des Verts pro-environnement – se montrent.

Ils ont exhorté les grévistes à mettre fin à leur manifestation par crainte pour leur santé, proposant plutôt des réunions privées après le vote, vraisemblablement pour éviter des rencontres qui pourraient dérailler. Mme Baerbock a parlé aux grévistes par téléphone et a exprimé de l’empathie pour leur frustration. Une porte-parole de M. Scholz a déclaré qu’il avait rencontré certains d’entre eux et leurs partisans après un arrêt de campagne près de Berlin.

Six des grévistes de la faim ont mis un terme à la manifestation, dont trois mercredi. M. Jeschke, cependant, a déclaré qu’il continuerait et refuserait les liquides à partir de jeudi soir si les demandes ne sont pas satisfaites.

Le jeune homme de 21 ans originaire de Greifswald, dans le nord-est du pays, qui a abandonné ses études de sciences politiques pour l’activisme à temps plein, a déjà perdu 24 livres et a indiqué que ses parents étaient inquiets.

«Ma mère est à la maison en larmes, mon père vient me rendre visite encore et encore, mais ils voient aussi que c’est nécessaire», a-t-il déclaré.

Lena Bonasera, 24 ans, qui a joint la grève de la faim lundi, a déclaré que les militants se sont rencontrés pour la première fois lors des manifestations de la Grève étudiante pour le climat, dans le cadre du mouvement international dirigé par des jeunes lancé en 2018 par la militante suédoise pour le climat Greta Thunberg.

Mme Bonasera, diplômée d’Oxford, qui a également juré d’arrêter de prendre des liquides à partir de jeudi soir, a dit qu’elle avait interrompu le travail de sa thèse sur la désobéissance civile pour prendre du temps pour la manifestation.

Ce vendredi, de jeunes militants prévoient organiser des manifestations internationales à grande échelle contre le changement climatique, des semaines avant le sommet des Nations unies prévu à Glasgow. Greta Thunberg est attendue au rassemblement de Berlin, qui aura lieu deux jours seulement avant une élection qui, selon les Verts et les militants du climat, constitue la dernière chance pour la plus grande économie d’Europe de redresser la barre.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.