Allemagne: un trésor celtique a été volé en neuf minutes

BERLIN — Les criminels qui sont entrés dans un musée du sud de l’Allemagne pour y voler des centaines de pièces d’or anciennes n’ont eu besoin que de neuf minutes pour perpétrer leur larcin et n’ont jamais été détectés, ce qui démontre qu’il s’agissait probablement de professionnels, ont indiqué des responsables mercredi.

Les auteurs du vol pourraient être reliés à une famille criminelle basée à Berlin qui a été pointée du doigt lors du vol, en 2017, d’une gigantesque pièce d’or canadienne d’une valeur d’un million de dollars dans un musée de la ville de Bode.

La police allemande a lancé une chasse à l’homme pour retrouver les voleurs et leur butin de 483 pièces d’or celtiques et d’un morceau d’or brut qui avaient été déterrés lors de fouilles archéologiques en 1999, près de la ville de Manching.

Le chef adjoint de la police criminelle de la Bavière, Guido Limmer, a expliqué que, vers 1 h 17 mardi matin, heure locale, des câbles de télécommunication ont été sectionnés à quelques centaines de mètres du musée de Manching, paralysant les réseaux de communications dans la région.

Les systèmes de sécurité du musée ont enregistré l’ouverture par effraction d’une porte à 1 h 26, puis le départ des malfaiteurs à 1 h 35. Les voleurs se sont vraisemblablement emparés du trésor pendant ces neuf minutes.

M. Limmer a indiqué qu’il y a des «similitudes» entre ce vol, le vol de la pièce d’or canadienne à Berlin et un vol de bijoux à Dresde.

Le ministre bavarois de la science et des arts, Markus Blume, a dit qu’il semble s’agir de l’œuvre de professionnels.

«Évidemment on ne peut pas simplement entrer dans un musée et emporter le trésor, a-t-il dit à la télévision locale. C’est hautement sécurisé, et nous pensons donc que c’est un cas de crime organisé.»

Les responsables ont reconnu qu’aucun garde n’était en devoir pendant la nuit. On considérait qu’un système d’alarme était suffisant, a dit Rupert Gebhard, le patron de la Collection archéologique étatique de Bavière.

Le trésor a une valeur inestimable pour la communauté de Manching et pour les archéologues partout en Europe, a-t-il dit.

Les pièces avaient probablement été frappées en l’an 100 av. J.-C. Elles étaient faites d’or fluvial et montraient que le village celtique de Manching entretenait des liens avec le reste de l’Europe.

On estime la valeur du butin à environ 1,65 million $ US.

«Les archéologues espèrent que les pièces resteront intactes et réapparaîtront éventuellement, a-t-il dit, en précisant qu’elles seraient difficiles à vendre puisqu’elles sont bien documentées. La pire option, la fonte, serait une perte totale pour nous.»

La valeur marchande de l’or au cours actuel du marché serait d’environ 250 000 euros, a-t-il ajouté.

Le trésor appartenait probablement à un chef tribal, a dit M. Gebhard. Il avait été trouvé dans un sac sous les fondations d’un édifice. Il s’agissait de la plus importante découverte archéologique du genre en Allemagne au 20e siècle.

M. Limmer a dit qu’Interpol et Europol sont au courant du vol. Une escouade spéciale de 20 policiers baptisée «Oppidum» (le nom donné en latin à un village celtique) a été créée pour tenter de retrouver les coupables.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.