Allocation pour enfants: un argument des libéraux critiqué par des spécialistes

OTTAWA — Des spécialistes en garderies remettent en question un argument défendu par les libéraux selon lequel l’augmentation de l’Allocation canadienne pour enfants diminuerait les frais de garde.

Les ministres libéraux ont martelé cet argument pour promouvoir leur plan, dévoilé mardi lors de la mise à jour économique.

Des experts en la matière reconnaissent que cette entrée d’argent permettra aux familles de payer leurs factures, mais selon les recherches, de tels paiements versés directement aux parents ne diminuent pas les frais de garde, et ne donnent pas plus de places aux enfants qui en ont besoin.

Les libéraux prévoient hausser l’allocation pour les enfants au mois de juillet pour s’arrimer à l’inflation, ce qu’ils n’étaient pas censés faire avant 2019.

Les coffres du gouvernement fédéral devraient s’enrichir de 5,6 milliards $ supplémentaires dans les cinq prochaines années. Le coût du programme grimpera à 25,2 milliards $ d’ici 2023, ce qui représente une augmentation par rapport aux 23,2 milliards $ calculés pendant cette année budgétaire.

Don Giesbrecht, président et chef de la direction de la Canadian Child Care Federation, estime que les libéraux se focalisent beaucoup sur ce programme et parlent trop peu de leur promesse d’investir 7,5 milliards $ sur 11 ans pour aider les provinces à ouvrir plus de places de garderies.