Aluminerie de Bécancour: les travailleurs se prononceront sur une offre finale

MONTRÉAL — Les 1030 travailleurs de l’aluminerie de Bécancour ABI se prononceront sur une offre finale et globale de l’employeur au cours des prochaines semaines, a fait savoir vendredi le Syndicat des métallos, affilié à la FTQ.

Selon la section locale 9700 du Syndicat des métallos, la direction a déposé une offre finale et globale dans la nuit de jeudi à vendredi, interrompant ainsi les négociations qui avaient cours.

Le syndicat déplore la situation et affirme qu’il était prêt à poursuivre les discussions.

Le président de la section locale, Clément Masse, a fait savoir que cette offre sera étudiée par ses membres au cours des prochaines semaines. Joint au téléphone, le syndicat s’est refusé à toute autre précision ou commentaire.

Au cours des dernières semaines, le syndicat avait indiqué que l’implantation d’un régime de retraite à deux vitesses, c’est-à-dire un régime de retraite moins généreux pour les travailleurs embauchés après une date donnée, était au coeur du litige.

Les syndicats, particulièrement la FTQ, ainsi que des groupes représentant des jeunes, s’objectent à de telles clauses qu’ils jugent discriminatoires.

Les entreprises qui y ont recours disent le faire à cause du coût croissant des régimes de retraite ou d’assurances collectives.

À la fin de novembre, le syndicat local d’ABI s’était doté d’un mandat de grève dans une proportion de 97 pour cent.

De son côté, la direction d’ABI avait déjà fait savoir qu’elle souhaitait en arriver à une entente satisfaisante avec le syndicat pour lui permettre d’évoluer dans un marché compétitif.

Les plus populaires