Alzheimer: la CAQ serait ouvert à élargir l’aide médicale à mourir

SAINT-SAUVEUR, Qc — Un gouvernement caquiste serait ouvert à élargir l’aide médicale à mourir aux personnes atteintes de démence et d’Alzheimer sévère.

La Coalition avenir Québec (CAQ) s’engage également à investir 5 millions $ par an pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer.

Les candidats François Bonnardel et Marguerite Blais en ont fait l’annonce lundi dans une conférence de presse à Saint-Sauveur.

Si elle forme le gouvernement, la CAQ tiendrait des consultations à l’Assemblée nationale au sujet des directives médicales anticipées relatives à l’aide médicale à mourir, ce qui peut concerner les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer et de maladies apparentées.

La commission sur l’enjeu de mourir dans la dignité qui avait précédé l’adoption de la loi avait recommandé de reconnaître à une personne majeure et apte le droit de faire une demande anticipée d’aide médicale à mourir au cas où elle deviendrait inconsciente de façon irréversible.

Le gouvernement n’avait toutefois pas retenu cette option en raison d’un manque de consensus.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie