Ammoniac toxique: les astronautes redoublent de prudence

CAPE CANAVERAL, Fla. — Les astronautes qui parcourent l’espace ont dû prendre des précautions de sécurité supplémentaires samedi après que de l’ammoniac toxique du système de refroidissement externe de la Station spatiale internationale a pu se retrouver sur leurs combinaisons.

Victor Glover et Mike Hopkins n’ont eu aucun problème à retirer et à évacuer quelques vieux câbles de démarrage pour éliminer l’ammoniac qui subsistait dans les tuyaux. Mais tant d’ammoniac a jailli du premier tuyau que la salle de contrôle de la mission a craint que certains des flocons blancs congelés ne se soient accumulés sur leurs combinaisons.

Mike Hopkins a été surpris par la quantité d’ammoniac libérée dans le vide de l’espace. «Oh ouais, regardez ça. Avez-vous vu ça?, a-t-il demandé aux contrôleurs. Il y en a plus que ce que je pensais.»

Même si le flux d’ammoniac a été dirigé loin des astronautes et de la station spatiale, Mike Hopkins a déclaré que des cristaux de glace auraient pu entrer en contact avec son casque. En conséquence, la salle de contrôle a décidé d’«être prudent» et de procéder à des inspections.

La première vérification de la combinaison des astronautes n’a pas révélé de problèmes. «Ça semble propre», a annoncé Mike Hopkins.

La NASA ne voulait pas que de l’ammoniac pénètre à l’intérieur de la station spatiale et contamine l’atmosphère de la cabine. Les astronautes ont utilisé de longs outils pour ventiler les tuyaux et sont restés à l’écart des buses, afin de réduire le risque de contact avec l’ammoniac. Si nécessaire, les astronautes pourraient passer plus de temps à se prélasser au soleil avant de rentrer, pour éliminer tout résidu.

– Par Marcia Dunn, The Associated Press

Laisser un commentaire