Anniversaire de la fondation de la Chine populaire: violences à Hong Kong

HONG KONG — De violents affrontements ont éclaté, mardi, dans plusieurs quartiers de Hong Kong entre des manifestants pro-démocratie et les forces de l’ordre, perturbant le 70e anniversaire de la fondation de la Chine populaire.

Des médias locaux ont même rapporté qu’un manifestant avait été blessé par balle, le premier depuis le début du soulèvement citoyen. La police hongkongaise n’avait pas encore commenté l’information.

De nombreux secteurs de Hong Kong baignaient dans la fumée des gaz lacrymogènes lancés par les policiers anti-émeutes. Les autorités ont aussi eu recours à des canons à eau, notamment dans le quartier des affaires.

Le dispositif de sécurité, mis en place pour contrecarrer de possibles violences embarrassantes pour le président chinois Xi Jinping à l’occasion de la fête nationale, n’a pas réussi à dissuader les protestataires qui ont manifesté en masse dans les rues du centre-ville.

Selon les organisateurs, au moins 100 000 personnes ont défié l’interdiction de manifester, scandant des slogans anti-Pékin. De son côté, la police n’a pas fourni son évaluation du taux de participation.

Une dizaine de stations de métro et de nombreux commerces à travers la ville ont été fermés.

Ces manifestations ont fait de l’ombre aux festivités organisées à Pékin, où un énorme défilé militaire s’est tenu. Le gouvernement chinois en a aussi profité pour dévoiler une nouvelle technologie de missile.

La cheffe de l’exécutif hongkongais, Carrie Lam, était à Pékin pour l’occasion.