Apparition surprise de Donald Trump à Fort McHenry après le discours de Pence

WASHINGTON — Le président américain Donald Trump a fait une apparition surprise à Fort McHenry, à Baltimore, après le discours du vice-président Mike Pence dans le cadre de la convention du Parti républicain mercredi soir.

Les deux hommes, accompagnés de leur épouse, ont pris un bain de foule, multipliant les poignées de mains, sans que qui que ce soit porte de masque pour se protéger du coronavirus.

Donald Trump n’a pas pris la parole au podium, préférant aller discuter avec ses supporters.

Dans la demi-heure précédente, le vice-président Pence a décrit Donald Trump comme étant un homme de parole, qui tient ses promesses, contrairement à des politiciens de carrière, et celui qu’il faut pour compléter la relance de l’économie américaine après la pandémie de COVID-19, annonçant d’ailleurs un vaccin sécuritaire d’ici la fin de l’année aux États-Unis.

Il a aussi louangé l’administration Trump en matière d’économie et pour la création d’emplois, notamment auprès des femmes.

Mike Pence a donc accepté sa nomination au Parti républicain afin de solliciter un deuxième mandat aux élections du 3 novembre prochain.

Il s’en est pris également au candidat démocrate à la présidentielle du 3 novembre, Joe Biden, lui reprochant d’avoir passé quatre jours à attaquer l’Amérique à la convention de son propre parti.

M. Pence a aussi dénoncé la violence dans les rues des États-Unis, sans reconnaître que des personnes noires ont été tuées ou blessées par les forces de l’ordre.

Lors de son discours, il a mentionné les émeutes à Kenosha, au Wisconsin, où la police a tiré sept projectiles d’arme à feu sur Jacob Blake, mais M. Pence n’a pas mentionné son nom. Il a parlé de la violence dans les rues des États-Unis et a affirmé que le pillage n’est pas manifester de manière pacifique. Il a aussi affirmé que seule l’administration Trump peut assurer la sécurité au pays.

Jacob Blake a survécu à ses blessures, mais il est paralysé selon sa famille qui déplore que le drame se soit déroulé sous les yeux de ses trois enfants assis dans le véhicule de leur père.

«La violence doit cesser que ce soit à Minneapolis, Portland ou Kenosha», a affirmé pour sa part Mike Pence.

Plusieurs personnes noires ont aussi pris la parole durant la soirée, affirmant tour à tour qu’être noir ne signifie pas donner son appui à l’adversaire démocrate Joe Biden lors de l’élection présidentielle.

Un candidat conservateur noir qui se présente en Utah a notamment dit que les États-Unis ont besoin de plus de leaders comme le président Donald Trump qui se tient debout pour ses principes et ne fait aucun compromis face aux radicaux de la gauche.

Mike Pence s’est aussi adressé aux citoyens dont la résidence se trouve sur la trajectoire de l’ouragan Laura afin de les prévenir du danger et de les assurer que l’administration Trump sera là pour les aider.

Laisser un commentaire
Les plus populaires