Appel au boycott des élections au Cambodge, par les Cambodgiens au Canada

MONTRÉAL — Les Cambodgiens du Canada et de plusieurs autres pays se sont rassemblés samedi des rassemblements pour lancer un appel au boycottage des élections qui se dérouleront dans leur pays, dimanche.

Ils ont dénoncé le premier ministre Hun Sen qui a interdit au seul parti d’opposition «viable», le CNRP, d’y participer. Ses dirigeants auraient même été emprisonnés.

A Montréal, la manifestation s’est déroulée à midi, au Square Phillips, au centre-ville.

Le porte-parole Sokha Ly qualifie Hun Sen, au pouvoir depuis plus de trois décennies, de dictateur. Il l’accuse d’avoir pris plusieurs mesures pour éroder la démocratie et les droits de l’homme dans le pays. Il aurait notamment fermé le plus grand journal indépendant.

M. Ly exhorte le Canada et la communauté internationale à rejeter les résultats de cette élection, qu’il qualifie d’illégitime.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie