Après des mois de campagne, les candidats démocrates croiseront le fer mercredi

MIAMI — Après des mois de campagne, les candidats à l’investiture démocrate croiseront le fer pour la première fois à Miami, mercredi.

Compte tenu de la multitude de candidats, le débat se déroulera sur deux jours, avec dix candidats par soirée. Il s’agit d’une occasion en or pour plusieurs candidats de se tailler une place dans l’actualité, dominée actuellement par le président Donald Trump.

La sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren est l’une candidates les plus populaires de la course démocrate qui participera au premier débat de mercredi soir. Mme Warren, décrite comme une redoutable débatteuse, est en bonne posture pour défendre sa candidature, selon la stratège démocrate Maria Cardona.

La sénatrice de 70 ans pourrait toutefois faire face à de pugnaces adversaires. Des candidats moins populaires qui participent au débat avec elle pourraient profiter de cette occasion pour la critiquer et ainsi donner de l’ardeur à leur campagne.

Charles Chamberlain, président du comité d’action politique progressiste Democracy for America, souligne toutefois que cela permettra de voir comment Mme Warren gère les attaques.

Les autres candidats qui prendront part à la joute de mercredi sont les sénateurs Cory Booker et Amy Klobuchar, les représentants Tulsi Gabbard et Tim Ryan, ainsi que les anciens représentants Beto O’Rourke et John Delaney. Le gouverneur de Washington Jay Inslee, le maire de New York Bill de Blasio et l’ancien secrétaire au Logement de Barack Obama, Julián Castro, y participeront également.

L’un des sujets litigieux qui pourraient apparaître mercredi est l’idée d’un système de santé universel proposée par le sénateur du Vermont Bernie Sanders — un autre candidat démocrate —, qui est notamment appuyée par Mme Warren. Mais certains candidats n’y sont pas très favorables et préféreraient des réformes plus graduelles, dont M. Delaney.

Avec tant de candidats sur scène, il pourrait être difficile d’aborder les sujets en profondeur. NBC News, qui organise le débat, indique que les candidats auront chacun 60 secondes pour répondre aux questions, et 30 secondes pour faire un suivi. Ils pourront livrer des déclarations de clôture, mais pas d’ouverture.

Les candidats entrent dans une nouvelle phase de campagne avec une échéance liée à leur collecte de fonds qui aura des conséquences à long terme. Dimanche, ce sera la fin du deuxième trimestre et les candidats auront jusqu’à la mi-juillet pour fournir leurs chiffres à la Commission électorale fédérale.

Une bonne performance au débat pourrait renflouer les coffres des candidats, ce qui jouera un rôle crucial dans leur participation aux prochains débats. Le Comité national démocrate impose des exigences plus strictes en ce qui concerne la participation aux débats de l’automne.