Cannabis: de lourdes amendes à des consommateurs ayant enfreint les lois

L’ambiance festive qui a marqué la légalisation du cannabis à des fins récréatives a été moins rose pour certains consommateurs qui se sont vu infliger de lourdes amendes pour avoir enfreint les lois sur l’utilisation de la substance.

Quelques heures après que des gens eurent fait la file devant les magasins de cannabis de Terre-Neuve pour effectuer les premiers achats au Canada, la police de Saint-Jean a déclaré avoir mis à l’amende un homme qui aurait eu plus de 30 grammes en sa possession sur la place publique, sans permis.

La police a arrêté l’individu âgé de 41 ans à la suite d’informations selon lesquelles il aurait agressé une femme. Mais les policiers ont dit avoir découvert au moment de l’arrestation que le quadragénaire «avait une grande quantité de cannabis» en sa possession et lui ont remis une contravention.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) du district de Halifax a pour sa part annoncé avoir donné une amende de 295 $ après que des policiers eurent trouvé dans un véhicule un sac de cannabis vendu par le gouvernement à portée de main du conducteur. Celui-ci avait été intercepté au petit matin jeudi à Dartmouth parce que ses immatriculations étaient expirées.

De son côté, la police régionale de Halifax a révélé avoir porté une accusation de conduite avec facultés affaiblies après avoir intercepté un véhicule dans l’ouest de la ville jeudi peu avant 9 h. Le corps policier a indiqué que l’automobiliste semblait être sous l’influence du cannabis, mais a précisé qu’il attendait la confirmation du laboratoire de la GRC.

En Colombie-Britannique, la GRC a saisi des produits dérivés du cannabis dans deux commerces de Port Alberni et remis aux propriétaires une contravention relativement à la vente illégale de marijuana.

«Conformément à la nouvelle législation et à la nouvelle réglementation, le cannabis doit être vendu exclusivement dans des magasins gérés par le gouvernement, des détaillants privés agréés et dans la boutique en ligne du gouvernement de la Colombie-Britannique», a rappelé la GRC.

Les deux commerces en question se défendaient en blâmant l’administration provinciale pour ne pas avoir remis à temps les demandes de permis.

Eric Vesaranta, gérant du Leaf Compassion Cannabis Dispensary, a fait savoir que la GRC avait laissé son magasin pratiquement vide. Il a l’intention de contester son billet de 575 $. «C’est vraiment la faute du gouvernement de ne pas avoir les demandes prêtes à temps, a-t-il souligné. Tout le monde les a remplies à temps, mais le gouvernement ne les a pas remises à temps pour la légalisation.»

La police provinciale de l’Ontario a publié sur Twitter, tôt mercredi, la photo d’une contravention de 215 $ remise à une personne qui aurait eu un sac de marijuana dans sa voiture, exhortant les gens à ne pas consommer lorsqu’ils se trouvent dans un véhicule.

«La sécurité publique est notre engagement! Il n’est pas acceptable pour un conducteur d’avoir de la marijuana à ses côtés tout en conduisant un véhicule. Arrivez vivant, conduisez sobre!», a affirmé le corps policier ontarien sur son fil Twitter.

La police de Winnipeg a également publié sur Twitter une photo d’une contravention de 672 $ donnée à une personne accusée d’avoir consommé du cannabis dans un véhicule automobile.

Selon le service de police, la contravention a été remise mercredi matin. Il a rappelé aux gens que si la consommation de cannabis est désormais légale, il demeure illégal de consommer la substance dans une voiture en vertu du Code de la route.

Un porte-parole de la municipalité de Halifax avait dit mercredi que des agents des forces de l’ordre distribuaient des tracts d’information aux personnes qu’ils voyaient fumer de la marijuana ou du tabac en dehors des zones désignées.

Aucun incident particulier n’avait été signalé par les corps policiers au Québec jeudi après-midi.

Les plus populaires