Après un vote de grève, une entente de principe pour le personnel de bureau de Bell

MONTRÉAL — Le syndicat qui représente le personnel de bureau de Bell au Québec et en Ontario, soit quelque 4200 personnes, est parvenu à une entente de principe avec Bell Canada. 

Un mandat de grève illimité avait été voté en juin, une première aux dires du syndicat Unifor.

Des assemblées de ratification seront organisées au cours des prochaines semaines pour les membres, qui sont représentés par dix sections locales d’Unifor dans les deux provinces. 

Il s’agit de travailleurs à la facturation, aux renseignements, par exemple — des employés de bureau en général.

«Le comité de négociation estime qu’il s’agit de la meilleure entente de principe possible sans déclencher une grève», souligne Daniel Cloutier, directeur québécois d’Unifor. 

Aucun détail de l’entente n’est connu. Cependant, les litiges portaient sur les salaires, le télétravail et la sécurité d’emploi, dans un contexte de délocalisation des emplois dans ce type d’industrie, ces dernières années.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.