Femme accusée après un incendie où un bébé est mort l’été dernier à Gatineau

GATINEAU, Qc — Une femme de 38 ans de Gatineau fait face à la justice en lien avec un incendie dans un immeuble à logements qui a coûté la vie à un bébé de trois mois, l’été dernier, en plus de blesser gravement un autre bambin et un adulte.

Celle-ci a comparu vendredi après-midi devant la Cour du Québec, au palais de justice de Gatineau. Elle fait face à des accusations d’homicide involontaire, d’incendie criminel mettant en danger la vie humaine et d’incendie criminel entraînant des dommages matériels, selon l’acte d’accusation.

Une porte-parole du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), Andrée East, a indiqué que l’accusée a été arrêtée vers 17 h 00 jeudi et placée en détention en attendant sa comparution. Une ordonnance de non-publication interdit de révéler les détails de la comparution.

Les événements qui lui sont reprochés se sont produits dans un immeuble à logements du secteur de Buckingham, dans la nuit du 31 août dernier. Les flammes avaient pris naissance vers 2 h 00 du matin dans un des logements, blessant ses cinq occupants, dont l’accusée.

Le poupon de trois mois a succombé à ses blessures plus tard le même jour à l’hôpital. Les deux autres personnes blessées grièvement, un homme dans la trentaine et un enfant de moins de deux ans, sont toujours hospitalisés. Leur état est jugé sérieux, mais on ne craint pas pour leur vie, selon ce qu’a indiqué le SPVG.

Les résultats des expertises menées sur les lieux ont permis de confirmer la présence de deux foyers d’incendie criminel, soit un à l’intérieur de l’immeuble à logements et l’autre dans un véhicule stationné à l’extérieur.

Les plus populaires