Attaque au camion à Edmonton: le jury amorce ses délibérations

EDMONTON — Les jurés ont amorcé leurs délibérations dans le procès d’un homme accusé d’avoir poignardé un policier et d’avoir happé quatre piétons à bord d’un camion à Edmonton.

Abdulahi Hasan Sharif, âgé de 32 ans, a plaidé non coupable de 11 chefs d’accusation, dont cinq chefs de tentative de meurtre, relativement à l’attaque du 30 septembre 2017.

«Vous êtes les seuls juges des faits», a déclaré le juge Paul Belzil, de la Cour du Banc de la Reine, devant un jury composé de cinq femmes et de sept hommes avant que celui-ci ne commence à délibérer jeudi matin.

Pendant le procès, le policier Mike Chernyk, qui était en service après un match de football au Commonwealth Stadium, a déclaré avoir d’abord été heurté par une voiture, puis poignardé à la tête alors qu’il était au sol.

Une femme et son copain qui promenaient leurs chiens près du stade ont dit avoir entendu une voiture faire tourner son moteur avant qu’elle ne percute une barricade et le policier.

Les quatre piétons blessés par le camion cube ont raconté qu’ils avaient souffert de fractures, d’anxiété et de dépression.

Dans sa plaidoirie finale mercredi, la Couronne a soutenu qu’Abdulahi Hasan Sharif avait déployé des efforts extraordinaires pour causer le plus de chaos et de destruction possible.

Abdulahi Hasan Sharif, qui n’est pas représenté par un avocat, a refusé d’appeler des témoins à la barre et n’a pas témoigné pour sa défense lors du procès.

Un avocat désigné par le tribunal a exhorté les jurés à évaluer si l’accusé avait heurté délibérément les piétons.

Le juge Belzil a ajouté jeudi que les accusations de tentative de meurtre obligeaient la Couronne à prouver une intention, ce qui n’est pas le cas pour l’accusation de conduite dangereuse.

Le magistrat a rappelé aux jurés que le verdict devait être unanime.

Les plus populaires