Attaquer le coronavirus sur trois fronts accélérerait la guérison

MONTRÉAL — Attaquer le coronavirus sur trois fronts avec trois médicaments différents semble grandement accélérer la guérison des patients qui présentent des symptômes faibles ou modérés, ont constaté des chercheurs de Hong Kong.

Les trois médicaments antiviraux sont le ritonavir, la ribavirine et l’interféron bêta 1.

Les chercheurs écrivent dans le journal médical «The Lancet» qu’on ne détectait plus la présence du virus, en moyenne, au bout de sept jours chez les patients ayant profité de ce traitement, comparativement à 12 jours pour les autres.

Les symptômes ont aussi disparu plus rapidement dans le premier groupe que dans le second.

Les patients ayant reçu ce traitement ont été hospitalisés en moyenne pendant neuf jours, contre 14,5 jours pour le groupe témoin.

Le traitement s’est seulement montré efficace chez les patients qui présentaient des symptômes depuis sept jours ou moins. Aucune différence notable n’a été constatée chez les autres, possiblement parce que le virus avait eu plus de temps pour se multiplier.

Les plus populaires