Attentats à Bruxelles: quelques réactions en vrac

MONTRÉAL – Voici quelques réactions recueillies à la suite des attentats qui ont secoué Bruxelles, mardi:

«Je suis révolté et profondément attristé d’apprendre qu’un grand nombre de gens ont été tués et blessés lors d’attaques terroristes qui ont ciblé la population de Bruxelles, en Belgique. Sophie et moi nous joignons à tous les Canadiens pour exprimer nos plus sincères condoléances aux familles et amis des personnes qui ont été tuées. Nous souhaitons également un prompt rétablissement à tous ceux et celles qui ont été blessés.»

-Justin Trudeau, premier ministre du Canada, par communiqué

«Une attaque de ce genre renforce notre résolution en tant que Canadiens à lutter contre ce fléau, à défaire les réseaux terroristes et à nous battre contre ceux qui nous veulent du mal. Nous remercions également nos forces de défense et de sécurité, qui assurent notre sécurité avec courage et assiduité, ici au pays et à l’étranger.»

-Rona Ambrose, chef intérimaire du Parti conservateur du Canada, par communiqué

«Les Canadiens se réveillent horrifiés ce matin par les attaques terroristes de Bruxelles. Aujourd’hui, nous pleurons avec le reste du monde les victimes de ces gestes barbares et condamnons sans équivoque ces odieux actes de violence.»

-Thomas Mulcair, chef du Nouveau parti démocratique, par communiqué

«Des événements d’une brutalité sans nom nous ont réveillés ce matin. Nous ne pouvons qu’éprouver une colère et une tristesse infinies lorsque nous sommes témoins d’actes d’une telle atrocité.»

– Rhéal Fortin, chef intérimaire du Bloc québécois, par communiqué

«Le Québec est solidaire de nos amis Belges.»

-Philippe Couillard, premier ministre du Québec, sur Twitter

«J’exprime toute ma solidarité à la Belgique, j’offre mes sincères condoléances aux proches des victimes de ces attentats barbares.»

-Pierre Karl Péladeau, chef du Parti québécois, sur Twitter

«Trop souvent, ces dernières années, des peuples ont été injustement frappés de plein fouet par le terrorisme islamiste. Aujourd’hui, encore une fois, le Québec doit se lever et offrir tout le soutien possible à l’effort international de lutte contre cette menace globale. Nous ne devons reculer devant aucun moyen pour combattre ce fléau.»

-François Legault, chef de la Coalition avenir Québec, par communiqué

«L’horreur et la barbarie ne peuvent résoudre aucun conflit. Combattons la haine et défendons la démocratie.»

-Françoise David, porte-parole de Québec solidaire, sur Twitter

-«Nous condamnons vigoureusement ces attaques ignobles qui ont frappé le cœur et la tête de l’Europe. Au nom de tous les Montréalais, j’exprime ma plus profonde solidarité aux Bruxellois et Bruxelloises touchés par cette tragédie.»

-Denis Coderre, maire de Montréal, par communiqué

«Ce drame humain laissant plusieurs familles injustement dans le deuil m’attriste énormément. Nous devons tous continuer à condamner fermement ces gestes barbares.»

-Régis Labeaume, maire de Québec, par communiqué

«Mon coeur est avec tous ceux qui sont à Bruxelles ce matin. Restez forts, restez ensemble.»

-P.K. Subban, joueur du Canadien de Montréal

Les commentaires sont fermés.

Bonjour, avez-vous remarqué que M, Trudeau n’a qu’accorder ses sympathies aux familles. Très bon pour parler, mais pour agir on repassera. Des chefs d’autres parties ont exprimé leurs condoléances aux familles, et ce qui est aussi important, ils ont aussi dit qu’il fallait s’attaquer à ce fléau.

LA PIRE CHOSE À FAIRE ET DIRE EST DE NE RIEN FAIRE ET NE RIEN DIRE. C’est parole ont été prononcé par un journaliste allemand lors de la prise du pouvoir par le parti nazi. Ce journaliste a été emprisonné et exécuter par la suite. Il ne suffit pas de dire des belles paroles, il faut les pourchassés et les exterminés car ce ne sont pas des êtres humains.