Attention à l’équipement de protection individuelle vendu en ligne sans licence

OTTAWA — Santé Canada signale que des équipements de protection individuelle et des dispositifs médicaux non autorisés sont vendus en ligne et qu’ils pourraient ne pas offrir le niveau de protection annoncé.

Le ministère fédéral prévient dans un communiqué mardi que la société Maskopia, anciennement connue sous le nom de Medkem Canada, de Brampton, en Ontario, vend sans licence, par l’intermédiaire des médias sociaux et de sites comme Kijiji, divers équipements de protection individuelle, dont des blouses d’isolement, des masques faciaux et des gants en vinyle et en latex.

«Maskopia a également fait de la publicité mensongère et a vendu des masques non médicaux comme étant des masques médicaux», ajoute Santé Canada. L’agence exhorte les gens à cesser d’utiliser les fournitures achetées à l’entreprise et à s’en débarrasser.

Santé Canada rappelle que Maskopia ne détient pas de «licence d’établissement pour instruments médicaux», nécessaire pour importer ou vendre des instruments médicaux au Canada.

Par ailleurs, Santé Canada a rejeté une demande de l’entreprise visant à obtenir l’autorisation de vendre ses blouses en vertu de l’«Arrêté d’urgence concernant l’importation et la vente d’instruments médicaux destinés à être utilisés à l’égard de la COVID-19», parce que Maskopia «ne respectait pas toutes les exigences», ajoute le ministère.

Or, malgré un «ordre de cessation de vente» signifié par Santé Canada, Maskopia a continué à vendre des blouses d’isolement à divers praticiens de la santé et à des consommateurs, selon le ministère fédéral.

Santé Canada affirme avoir saisi de nombreux produits médicaux de Maskopia, comme des masques N95 et K95, des blouses d’isolement, des écrans faciaux et des masques en tissu vendus comme des masques chirurgicaux.

Laisser un commentaire