Au moins 151 personnes sont tuées lors d’une bousculade en Corée du Sud

SÉOUL, Corée, République de — Au moins 151 personnes ont été tuées et 82 autres ont été blessés lors d’une bousculade survenue samedi soir pendant les festivités de l’Halloween à Séoul, ont indiqué les autorités sud-coréennes.

Les secouristes et les piétons ont désespérément tenté de réanimer des personnes qui s’étaient effondrées dans les rues après l’incident survenu dans le quartier de loisirs de la capitale, Itaewon, un lieu fort prisé des touristes et des fêtards

Choi Seong-beom, le chef du service des incendies de Séoul, a indiqué que le bilan pourrait s’aggraver puisque les services d’urgence continuaient de transporter des blessés vers les hôpitaux de Séoul.

Selon lui, la plupart des victimes et des blessés étaient dans la vingtaine. Les premiers bilans faisaient état de 19 victimes qui étaient visiteurs de l’étranger.

On estime que 100 000 personnes s’étaient rassemblées à Itaewon pour les plus grandes festivités d’Halloween du pays depuis le début de la pandémie.

Les autorités croient que plusieurs personnes ont été écrasées à mort après qu’une grande foule a tenté de s’engouffrer dans une allée étroite près de l’hôtel Hamilton.

Le président sud-coréen, Yoon Seok-youl, a déclaré un deuil national dimanche et a ordonné que les drapeaux des édifices gouvernementaux et des bureaux publics soient mis en berne. Lors d’un discours télévisé, M. Yoon a souligné que le soutien aux familles des victimes, y compris la préparation de leurs funérailles, et le traitement des blessés seraient une priorité absolue pour son gouvernement.

Il a également demandé aux autorités de mener une enquête approfondie sur la cause de l’accident et de revoir la sécurité des autres grands événements culturels, y compris les festivals régionaux, afin de s’assurer qu’ils se déroulent en toute sécurité.

«C’est absolument dévastant. Une tragédie qui n’aurait pas dû se produire a eu lieu au cœur de Séoul, au milieu des célébrations d’Halloween», a mentionné M. Yoon lors de son discours.

«J’ai le cœur lourd et je ne peux contenir ma tristesse en tant que président responsable de la vie et de la sécurité de la population.»

Après son allocution, le président Yoon a visité l’allée d’Itaewon où la catastrophe s’est produite.

On ne sait pas immédiatement ce qui a poussé la foule à se précipiter dans l’étroite ruelle. Un survivant a déclaré que de nombreuses personnes sont tombées et se sont renversées «comme des dominos» après avoir été poussées par d’autres.

Plus de 1700 employés des services d’urgence, notamment tout le personnel disponible dans la capitale, et 140 véhicules venant de l’ensemble du pays, ont été déployés sur les lieux de la tragédie pour soigner les blessés.

L’agence nationale des incendies a indiqué dans un communiqué séparé que les autorités tentaient toujours de déterminer le nombre exact de patients soignés.

Des photographies et des reportages à la télévision ont montré des images d’ambulances attendant en ligne dans les rues sous une lourde présence policière. Des intervenants des services d’urgence se déplaçaient parmi les blessés. Des secouristes et des piétons tentaient aussi des manœuvres de réanimation.

Des secouristes vérifiaient l’état de santé de plusieurs dizaines d’individus gisant inanimés sous des couvertures bleues.

Les causes de la tragédie font sous la loupe des enquêteurs.

Des médias locaux ont rapporté qu’un grand nombre de personnes se sont précipitées vers un bar d’Itaewon après avoir entendu dire qu’une célébrité visitait l’endroit.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a offert ses «sincères condoléances» au peuple sud-coréen.

«Je pense aux personnes touchées par cette tragédie et je souhaite un prompt rétablissement à celles qui ont été blessées», a-t-il écrit sur les réseaux sociaux.

Au Québec, la ministre des Relations internationales, Martine Biron, a aussi offert une mise à jour sur les réseaux sociaux.

«Le jour se lève en Corée du Sud. Je viens de raccrocher avec Geneviève Rolland, directrice du Bureau du Québec à Séoul. J’offre mes sympathies aux proches des victimes des événements survenus à Itaewon. Nos équipes sont en sécurité. Nous suivons la situation de près», a souligné Mme Biron.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.