Aucun nouveau cas de COVID-19 jeudi dans les quatre provinces de l’Atlantique

FREDERICTON — Aucun nouveau cas de COVID-19 n’était signalé jeudi dans les quatre provinces de l’Atlantique, qui créeront le 3 juillet une «bulle» pour faciliter les déplacements interprovinciaux.

Au Nouveau-Brunswick, les autorités de la santé publique indiquaient que 14 cas demeuraient actifs, avec deux patients à l’hôpital, dont un aux soins intensifs.

La médecin-hygiéniste en chef, Jennifer Russell, rappelle que comme les restrictions s’assouplissent, il sera normal que davantage de cas soient détectés, jusqu’à ce qu’on mette au point un vaccin ou un traitement. Mais la docteure Russell est convaincue que ces cas pourront être gérés à mesure qu’ils apparaîtront.

La Nouvelle-Écosse ne signalait aucun nouveau cas de COVID-19 pour une 17e journée consécutive, jeudi. Le premier ministre Stephen McNeil s’est dit fier de la discipline des Néo-Écossais, qui ont permis d’aplatir la courbe. Dans un communiqué, il leur demande toutefois de ne pas baisser la garde, car les restrictions s’assouplissent petit à petit et la province participera à une «bulle Atlantique» la semaine prochaine.

Les quatre provinces de l’Atlantique ont annoncé mercredi la création d’une «bulle» entre elles afin de permettre à leurs citoyens de circuler librement d’une province à l’autre, sans devoir observer une quarantaine de 14 jours. Les visiteurs en provenance d’autres provinces et territoires devront toutefois s’isoler pendant 14 jours.

Le déconfinement en Nouvelle-Écosse prévoit aussi la réouverture de plus d’une douzaine de musées le 1er juillet, dont le Musée d’histoire naturelle et le Musée maritime de l’Atlantique à Halifax. Par ailleurs, on a annoncé jeudi que l’emblématique voilier «Bluenose II» naviguera dans les ports des provinces de l’Atlantique cet été, mais aucun visiteur ne sera autorisé à bord.

Terre-Neuve-et-Labrador ne signalait jeudi aucun nouveau cas de COVID-19 pour une quatrième semaine consécutive, alors que cette province amorce une nouvelle phase de son déconfinement. La phase deux prévoit que les services religieux peuvent reprendre, les cinémas et les salles de bingo peuvent rouvrir et jusqu’à 50 personnes sont autorisées à se rassembler à l’extérieur, en respectant la distanciation physique.

Le ministre de la Santé, John Haggie, a admis que l’assouplissement des restrictions, en plus de la création de la «bulle Atlantique» le mois prochain, signifie que de nouveaux cas seront inévitables. Mais il a soutenu qu’à un moment donné, les citoyens doivent essayer de sortir de leur hibernation.

À l’Île-du-Prince-Édouard, le dernier cas déclaré remonte au 28 avril — il y a plus de huit semaines. Seulement 27 personnes ont contracté la COVID-19 dans cette province et toutes se sont depuis rétablies.

Laisser un commentaire
Les plus populaires