Aucune accusation contre les policiers ayant blessé un homme par balle en 2016

MONTRÉAL — Aucune accusation ne sera déposée contre les policiers montréalais dont l’intervention a blessé un homme par balle, le 31 décembre 2016, a conclu le Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Le DPCP a annoncé par communiqué mardi que ceux-ci n’avaient selon lui commis «aucune infraction criminelle». Il ajoute avoir pris cette décision après l’examen du rapport du Bureau des enquêtes indépendantes sur la houleuse intervention policière qui a conduit des agents à ouvrir le feu sur un suspect âgé de 24 ans.

Dans un résumé des faits rendu public, le BEI retrace la suite des événements survenus dans la nuit du 31 décembre 2016.

Il explique qu’une bagarre a d’abord été signalée auprès du Service de police de la ville de Montréal dans un bâtiment de la rue Sainte-Catherine Est, au centre-ville, peu avant 3h00.

À leur arrivée sur les lieux, les policiers ont été informés par des personnes sur place que des coups de feu auraient été tirés. Un agent a ensuite remarqué une crosse d’arme à feu sur un homme qui se dirigeait rapidement vers la sortie.

Les policiers se sont lancés dans une poursuite à pied, rejoints plus tard par deux collègues en véhicule de patrouille. Lorsque l’homme en fuite s’est retourné vers eux avec un «objet noir» en main, les patrouilleurs ont ouvert le feu et l’ont atteint de quatre balles. 

Le suspect était effectivement armé, précise le BEI.

Le DPCP refuse pour sa part de fournir plus de détails sur cette affaire puisqu’une personne impliquée est présentement traduite en justice.

«Lorsque les procédures criminelles seront terminées, un communiqué sera publié résumant les faits survenus lors de cet événement et expliquant les motifs au soutien de la décision du DPCP», a-t-il expliqué.