Australie: aide financière pour les pompiers volontaires sollicités à l’excès

PERTH, Australie — Le premier ministre australien a annoncé dimanche une nouvelle aide financière pour certains pompiers volontaires en Nouvelle-Galles du Sud, l’État le plus touché par les incendies de forêt qui ravagent le pays.

Les pompiers volontaires éligibles recevront 300 dollars australiens par jour, jusqu’à un total maximal de 6000 $ AU, l’équivalent de près de 5500 $ CAD, s’ils sont appelés à combattre les incendies pendant plus de dix jours. Cette compensation financière est surtout destinée aux travailleurs autonomes ou à ceux qui sont à l’emploi de petites et moyennes entreprises.

Le commissaire des services d’incendie dans les zones rurales de la Nouvelle-Galles du Sud, Shane Fitzsimmons, rapporte que 85 feux font toujours rage à travers la région et que seulement la moitié d’entre eux ont pu être maîtrisés.

«Le caractère précoce et prolongé de cette saison des incendies a sollicité nos pompiers volontaires au-delà de ce qui leur est habituellement demandé», a souligné le premier ministre Scott Morrison.

M. Morrison, qui a été critiqué pour avoir pris des vacances en famille à Hawaï malgré la crise, avait annoncé la semaine dernière que les pompiers volontaires du secteur public fédéral se mériteraient des congés payés. Le parti travailliste de l’opposition a fait pression sur le gouvernement pour qu’il envisage une compensation généralisée.

La Nouvelle-Galles du Sud, l’État le plus peuplé de l’Australie, est frappée de plein fouet par la catastrophe, qui a fait neuf morts et détruit plus de mille résidences au cours des derniers mois.

Les feux d’artifice, un spectacle de «résilience»

Malgré les brasiers qui brûlent toujours, le premier ministre souhaite que le traditionnel spectacle pyrotechnique du Nouvel An aille de l’avant à Sydney pour illustrer «la résilience de l’Australie».

«Le monde entier tourne son regard vers Sydney chaque année et ils voient notre éclat, ils voient notre passion, ils voient notre succès, a-t-il déclaré. Au beau milieu des défis auxquels nous sommes confrontés, sous réserve des considérations de sécurité, je ne vois pas de meilleur moment pour montrer au monde à quel point nous sommes optimistes et positifs en tant que pays.»

Le conseil municipal de Sydney a donné son feu vert aux feux d’artifice, bien que les services d’incendie préviennent que la tenue du spectacle dépendra de l’état de la situation.