L’appel de Djokovic concernant son visa a été transféré à un tribunal supérieur

MELBOURNE, Australie — Novak Djokovic a poursuivi ses efforts pour jouer aux Internationaux d’Australie sans être vacciné contre la COVID-19 alors que son appel de la deuxième annulation de son visa a été transféré devant un tribunal supérieur, samedi.

Djokovic n’a pas été vu sur le flux virtuel accessible au public pour l’audience. Elle a commencé deux jours seulement avant son premier match de 2022, qui serait disputé au Melbourne Park.

Vendredi, le ministre de l’Immigration australien, Alex Hawke, a bloqué le visa du Serbe de 34 ans, initialement révoqué lorsqu’il a atterri à l’aéroport de Melbourne la semaine dernière. Il a cependant été rétabli lundi par un juge pour des raisons de procédure, puisque Djokovic n’a pas été accompagné par son avocat avec lui à l’aéroport.

Le dernier appel a commencé vendredi soir, heure locale. Djokovic a été autorisé à circuler librement avant d’être retourné en détention pour les migrants lorsqu’il a rencontré des responsables des forces frontalières australiennes à 8 heures du matin, samedi, heure locale.

L’expulsion d’Australie peut entraîner une interdiction de retour dans le pays de trois ans, mais peut être levée, selon les circonstances.

Djokovic a récolté le plus grand nombre de titres aux Internationaux d’Australie avec neuf, dont les trois dernières éditions du tournoi. Il a remporté 20 tournois du Grand Chelem, ex aequo avec Rafael Nadal et Roger Federer à ce chapitre pour le plus grand nombre chez les hommes dans l’histoire de l’ATP.

Hawke a dit qu’il a annulé le visa pour «des raisons de santé et d’ordre public et que c’était dans l’intérêt public de le faire». Son communiqué a ajouté que le gouvernement du premier ministre Scott Morrison «est fermement déterminé à protéger les frontières de l’Australie, en particulier en ce qui concerne la pandémie de la COVID-19».

Le principal motif de l’appel contre la décision de Hawke, selon les avocats de l’athlète, est qu’elle n’était pas fondée sur le risque pour la santé que Djokovic pourrait poser en n’étant pas vacciné, mais sur la façon dont il pourrait être perçu par les anti-vaccins.

Tous les participants aux Internationaux d’Australie – y compris les joueurs, leurs équipes de soutien et les spectateurs – devront être vaccinés contre le coronavirus. Djokovic n’est pas vacciné et a demandé une exemption médicale puisqu’il dit avoir testé positif à la COVID-19 en mi-décembre.

Cette exemption a été approuvée par le gouvernement de l’État de Victoria et l’association de tennis australienne, lui permettant d’obtenir un visa pour voyager. Les forces frontalières australiennes ont cependant rejeté l’exemption et ont annulé son visa lorsqu’il a atterri au pays, le 5 janvier. le 5 janvier.