Autre nuit de manifestation au centre-ville de Portland: plusieurs arrestations

PORTLAND, Ore. — Une autre nuit mouvementée samedi au centre-ville de Portland, en Oregon, s’est terminée par plusieurs arrestations après que la police eût déclaré la manifestation en cours d’attroupement illégal, un peu avant minuit.

Des centaines de personnes étaient rassemblées pour dénoncer le profilage racial et la violence policière lorsque les autorités ont déclaré leur manifestation d’attroupement illégal.

La foule avait notamment envahi le parc et le secteur où se trouve le palais de justice et la cour fédérale des États-Unis. Un protestataire a notamment été aperçu en train de brûler le drapeau américain.

Un autre manifestant a lancé des feux d’artifice aux policiers. Une station de télévision locale, KOIN-TV, avait montré un peu plus tôt les policiers prévenir les manifestants que les personnes qui lanceraient des objets seraient arrêtées.

Le nombre de personnes arrêtées n’a pas été précisé, mais les journalistes présents soutiennent qu’il y en a eu plusieurs.

Cette autre nuit de violence est survenue quelques heures après une contre-manifestation de militants de la droite, qui s’était déroulée sans incident.

Les forces de l’ordre avaient cependant intercepté une camionnette dont la plaque d’immatriculation avait été masquée. Ils ont saisi à l’intérieur du véhicule des armes à feu, des pistolets de paintball, des bâtons de baseball et des boucliers.

La police a aussi reconnu mener une enquête sur une personne qui aurait été poussée au sol et qui aurait reçu un coup de pied au visage.

Laisser un commentaire