Avec le décès d’Élisabeth, Charles devient roi

Les règles de la monarchie britannique stipulent qu’un «nouveau souverain accède au trône dès le décès de son prédécesseur».

Cela veut dire que le fils aîné d’Élisabeth II, le prince Charles, est devenu roi dès son décès.

Il pourrait toutefois s’écouler plusieurs mois, ou encore plus longtemps, avant son couronnement formel. Dans le cas d’Élisabeth, son couronnement avait été célébré le 2 juin 1953 ― seize mois après le décès de son père, le roi George VI, le 6 février 1952.

Voici un aperçu des formalités maintenant que Charles est roi :

– Dans les 24 heures suivant le décès d’un monarque, un nouveau monarque est formellement proclamé dès que possible au palais de St. James, à Londres, par l’« Accession Council». Ce conseil est composé de membres du Conseil privé, dont des ministres de premier plan du cabinet, de juges et de leaders de l’Église d’Angleterre, qui sont convoqués au palais pour la rencontre.

– Le Parlement est ensuite rappelé pour que les parlementaires jurent allégeance au nouveau monarque.

– Le nouveau monarque jurera devant le Conseil privé au palais de St. James de préserver l’Église d’Écosse, tel que stipulé par l’Acte d’Union de 1707.

– La proclamation du nouveau monarque sera alors lue publiquement au palais de St. James, tout comme à Édimbourg, Cardiff et Belfast ― les capitales des quatre nations qui composent le Royaume-Uni.

– Charles doit déclarer devant le Parlement, dès le premier jour de sa session après l’accession ou au moment de son couronnement, selon la première éventualité, qu’il est un fidèle protestant. Cela est exigé par l’Accession Declaration Act de 1910.

– Il doit aussi prêter le serment de couronnement prévu par le Coronation Oath Act de 1689, l’Act of Settlement de 1701 et l’Accession Declaration Act.

– Il doit être en communion avec l’Église d’Angleterre, une règle flexible qui a permis aux rois George I et George II de régner même s’ils étaient des luthériens.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.