Avion abattu près de Téhéran début janvier:les réponses de l’Iran attendues

MUNICH — Le ministre des Affaires étrangères de l’Iran devrait faire une brève apparition à la rencontre du Groupe international de coordination et d’intervention pour les victimes du vol PS752, samedi à Munich, en Allemagne.

La rencontre est présidée par le ministre canadien des Affaires étrangères, Francois-Philippe Champagne. Elle réunit ses homologues des pays qui comptent aussi des citoyens parmi les victimes de l’avion de ligne du transporteur Ukraine International Airlines qui a été abattu au début du moins de janvier par l’armée iranienne près de Téhéran. Les 176 occupants de l’appareil, dont 57 Canadians, ont tous été tués.

Le Canada et ses alliés réclament que l’Iran envoie les boîtes noires de l’avion en France afin qu’elles puissent être analysées par des experts.

M. Champagne a indiqué que la décision d’inviter le ministre Mohammad Javad Zarif auprès de ce groupe de travail a été prise après une consultation avec ses homologues britannique, suédois, afghan et ukrainien qui participent aussi à la rencontre. Leurs pays ont tous perdu des citoyens dans cette tragédie.

Selon Francois-Philippe Champagne, les ministres s’attendent à une mise à jour sur les derniers développements de l’enquête et sur les requêtes pour avoir accès aux boîtes noires de l’avion et pour indemniser les familles des victimes.

Les plus populaires