Baleines noires: les limites de vitesse peu respectées sur la côte est des États-Unis

FREDERICTON — Un nouveau rapport produit par un groupe de défense des océans indique que la plupart des navires le long de la côte est des États-Unis dépassent les limites de vitesse fixées pour protéger les baleines noires de l’Atlantique Nord, en voie de disparition.

Le rapport publié mercredi par Oceana a suivi les navires entre 2017 et 2020 le long de la côte est des États-Unis et a découvert que 90 % des bateaux avaient enfreint les limites de vitesse obligatoires.

Oceana note que les collisions avec les navires sont l’une des principales causes de blessures et de décès chez les baleines noires.

Kim Elmslie, directrice de campagne de l’aile canadienne d’Oceana, a déclaré mercredi que le respect des limites de vitesse obligatoires dans les eaux canadiennes est beaucoup plus élevé qu’aux États-Unis.

Elle dit que pour protéger les baleines en voie de disparition, Transports Canada devrait remplacer les limites de vitesse volontaires dans des zones telles que le détroit de Cabot par des limites obligatoires.

On estime qu’il existe moins de 400 baleines noires.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.