Banque du Canada: analyse des vulnérabilités et risques du système financier canadien

OTTAWA — La Banque du Canada décrira ce qu’elle considère comme les principales vulnérabilités et risques du système financier canadien plus tard jeudi.

L’examen annuel du système financier de la banque centrale interviendra alors que des taux d’inflation les plus élevés depuis des décennies mettent à rude épreuve les ménages profondément endettés à la suite d’une forte hausse du marché immobilier.

La Banque du Canada a augmenté les taux d’intérêt pour tenter de freiner l’inflation, ce qui pousse aussi à la hausse le coût des prêts hypothécaires.

L’examen de l’année dernière s’est concentré sur l’intensification des vulnérabilités des ménages dues au marché du logement, alors qu’à l’époque, la banque s’attendait toujours à ce que l’inflation culmine à près de 3 % l’été dernier avant de diminuer plus tard en 2021.

L’inflation s’est plutôt intensifiée, en partie à cause de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Statistique Canada indique que l’inflation a atteint 6,8 % en avril, principalement en raison de la hausse des prix des aliments et du logement.

Une enquête de la Banque du Canada sur le système financier publiée lundi a révélé que le risque d’un choc susceptible de nuire au système financier avait augmenté par rapport à l’automne dernier en raison de l’augmentation des risques géopolitiques, du retrait du soutien de la politique monétaire et de la hausse de l’inflation.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.