Bataille de Midway: l’épave du porte-avions japonais Akagi aurait été trouvée

Des chercheurs ont annoncé avoir trouvé l’épave du porte-avions Akagi, le navire amiral de la flotte japonaise impliquée dans la bataille de Midway pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Rob Kraft, de la firme Vulcan, et Frank Thompson, de Heritage Command, ont expliqué que des images sonars prises dimanche des dimensions et de l’emplacement de l’épave démontrent qu’il s’agit de l’Akagi.

L’épave d’un autre porte-avions japonais, le Kaga, avait été trouvée vendredi.

L’Akagi a été repéré au coeur du Monument national marin Papahanaumokuakea, à près de 5500 mètres sous la surface et à près de 2100 kilomètres au nord-ouest de Pearl Harbor. Ce parc américain englobe une vaste portion du nord-ouest de l’archipel hawaïen.

Les chercheurs ont utilisé un véhicule sous-marin autonome muni d’un sonar pour trouver l’épave. L’Akagi repose sur sa coque, sa poupe et des emplacements de pièces sont visibles, et les images montrent qu’une partie du pont d’envol a été défoncée, a dit M. Kraft.

Les historiens considèrent que la bataille de Midway, en 1942, a été l’un des moments décisifs de la Deuxième Guerre mondiale. Elle s’est déroulée à 320 kilomètres de l’atoll de Midway, dont les Japonais espéraient s’emparer par surprise.

La bataille opposait des porte-avions et des avions de combat américains et japonais. Plus de 2000 Japonais et 300 Américains y ont perdu la vie. Cinq navires japonais et deux navires américains avaient coulé, mais jusqu’à présent un seul des sept avait été retrouvé.

Les plus populaires