Bauer reçoit le feu vert, produit des visières pour lutter contre la COVID-19

Le manufacturier d’équipement de hockey Bauer a obtenu le feu vert du gouvernement et modifié sa chaîne de production afin de créer des visières pour les médecins, les infirmières et les premiers répondants qui luttent contre la pandémie de la COVID-19.

Lorsque l’univers du hockey s’est mis sur pause à cause du coronavirus, Bauer s’est retrouvé confronté à la possibilité de devoir fermer les portes de son usine située à Blainville. Ses ingénieurs, tous en télé-travail, ont plutôt planché sur le développement d’une pièce d’équipement protectrice servant au personnel médical pour lutter contre le virus.

Et ils ont créé un prototype. La vice-présidente responsable du marketing international chez Bauer, Mary-Kay Messier, a confié qu’environ 100 000 unités sont prêtes à être distribuées d’ici la fin de la semaine. Ces visières devraient d’abord être offertes aux médecins et aux infirmières canadiens, puis à ceux des États-Unis.

«Il existe une véritable pénurie, une grave pénurie dans le matériel médical qui est nécessaire pour assurer la sécurité du personnel en première ligne», a dit Messier.

Les visières seront produites au Québec et dans une usine de Liverpool, dans l’État de New York, qui sert habituellement à la production d’équipement Bauer pour la crosse. Le bureau chef de l’entreprise se trouve à Exeter, dans l’État du New Hampshire.

Les réactions à cette annonce ont été nombreuses, notamment parmi les joueurs de la LNH.

«C’est formidable @BauerHockey. Comme plusieurs, je suis fier de porter votre équipement! Merci de faire une différence où ça compte!», a écrit le capitaine des Blue Jackets de Columbus Nick Foligno sur son compte Twitter officiel.

Messier a également demandé à toutes les entreprises de faire preuve de solidarité en ces temps incertains.

«Chaque entreprise doit faire sa part, a mentionné Messier. Il suffit d’un peu de créativité pour tenter et créer quelque chose.»

Bauer accélère maintenant la production de ses visières, et Messier a dit qu’elle espère que d’autres entreprises suivront l’exemple. Elle a ajouté qu’en cette période sombre pour l’humanité, les entreprises du même domaine ne devraient pas se considérer comme des adversaires.

«Nous sommes tous dans le même bateau et nous devons trouver une façon d’aider notre équipe, a-t-elle évoqué. Je pense au hockey. C’est un sport d’équipe, non? Et nous sommes heureux de pouvoir travailler dans cet environnement-là, et en ce moment il s’agit de déterminer comment nous pouvons épauler la société dans laquelle on vit.»

Commentaires
Laisser un commentaire