Bébé secoué: le père est accusé d’homicide involontaire à Sherbrooke

SHERBROOKE, Qc — Le jeune père de 19 ans de Sherbrooke dont le bébé de six semaines a perdu la vie après avoir été possiblement secoué a été accusé d’homicide involontaire coupable, jeudi.

La semaine dernière, l’homme avait été accusé de voies de fait graves. Il avait plaidé non coupable, puis avait été relâché sous promesse de comparaître.

Mais puisque le poupon a succombé à ses blessures mercredi, le suspect a de nouveau été arrêté. Jeudi, il a formellement été accusé d’homicide involontaire coupable au palais de justice de Sherbrooke. Il a été remis en liberté sous diverses conditions et sera de retour en cour le 25 avril.

Les autorités avaient été alertées par le Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS), la semaine dernière. Les médecins avaient jugé que le poupon présentait des symptômes liés au phénomène du bébé secoué.

Dans le cadre de son enquête, le service de police de Sherbrooke avait effectué une perquisition au domicile de l’accusé dans l’arrondissement Bromptonville, la semaine dernière. Plusieurs témoins, dont des membres de la famille du jeune père, ont également été interrogés par les policiers de l’escouade des enquêtes criminelles.

L’homme n’était pas connu des services policiers. Tout indique que la mère du poupon n’a rien eu à voir avec le tragique événement.

Bien que l’enfant soit décédé, l’ordonnance de non-publication demeure, ce qui empêche les médias de nommer le suspect.

«Elle sert à éviter tout risque de préjudice aux témoins qui auront encore à témoigner, à assurer leur sécurité et à encourager la dénonciation des infractions», a expliqué la procureure de la Couronne, Marie-Eve Phaneuf.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie