Bell Solutions techniques: entente ratifiée par les 2300 syndiqués d’Unifor-FTQ

MONTRÉAL — Les 2300 syndiqués d’Unifor chez Bell Solutions techniques au Québec ont ratifié à 59 pour cent l’entente de principe qui était intervenue avec l’employeur.

Et, comme cela avait été le cas pour les 5000 employés de bureau de Bell au Québec et en Ontario, la semaine dernière, la nouvelle convention collective prévoit une stabilisation des emplois, a souligné au cours d’une entrevue, jeudi, Renaud Gagné, directeur québécois du syndicat Unifor, affilié à la FTQ.

Par exemple, le syndicat a obtenu une garantie d’un minimum de 60 pour cent de postes permanents à temps plein dans toutes les localités du Québec.

Il a aussi reconduit une entente tripartite qui prévoit que le travail pour Bell dans ce domaine sera fait par les travailleurs de Bell Solutions techniques plutôt que par un sous-traitant. «On renouvelle cette entente-là voulant que tout le travail d’installation va être maintenu aux gens de BST; ils n’iront pas vers d’autres entreprises. Ça, c’était fondamental pour nous», a expliqué M. Gagné.

Le dirigeant syndical note aussi que «100 pour cent des employés de BST auront maintenant le statut de permanent». «Il va y avoir beaucoup plus de stabilité et le droit aux bénéfices», a rapporté M. Gagné.

Au plan salarial, les travailleurs obtiendront 12 pour cent d’augmentations sur quatre ans. La nouvelle grille de salaire entrera en vigueur à compter du 7 mai, puisque la convention collective actuelle n’est pas encore arrivée à échéance.

Et alors que la vague de dénonciation de la violence faite aux femmes a cours depuis plusieurs mois, Unifor a négocié un congé payé en cas de violence conjugale.

De même, il y aura diminution des heures supplémentaires obligatoires que certains employés devaient faire. «Les temporaires étaient obligés de faire du temps supplémentaire tout le temps. On parle d’une fin de semaine à tous les deux mois, je crois. Là, c’est bien différent. C’est sûr que si les gens veulent en faire plus, ils peuvent en faire plus, mais ce qui était problématique, c’est qu’on obligeait du surtemps, du surtemps, du surtemps», a rapporté M. Gagné.

De son côté, la direction de Bell a fait savoir qu’elle était satisfaite de l’entente qui avait été conclue avec cet autre syndicat. «Cette nouvelle entente signée avec les membres de notre équipe technique permet à Bell de continuer à offrir une expérience de service positive auprès de nos clients», a-t-elle affirmé dans une déclaration écrite.

Les employés de Bell Solutions techniques font l’installation et la réparation des équipements et services résidentiels de Bell.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie