Bernie Sanders met fin à sa campagne à l’investiture démocrate

WASHINGTON — Le sénateur Bernie Sanders, qui a vu sa solide avance dans la primaire démocrate s’évaporer alors que l’establishment du parti s’alignait rapidement derrière son rival Joe Biden, a mis fin mercredi à sa campagne, reconnaissant que l’ancien vice-président était trop en avance pour espérer raisonnablement rattraper son retard.

L’annonce du sénateur du Vermont fait de Joe Biden le candidat démocrate présumé pour affronter le président Donald Trump en novembre prochain.

M. Sanders devait parler à ses partisans plus tard mercredi.

Le sénateur du Vermont avait d’abord dépassé les attentes les plus optimistes de ceux qui croyaient qu’il pourrait recréer la magie de sa candidature de 2016. Il a même surmonté une crise cardiaque en octobre dernier — en pleine campagne démocrate.

Mais il n’a pas pu ensuite convertir le soutien indéfectible des progressistes américains en une voie réaliste pour les démocrates. Plusieurs craignaient que son idéologie social-démocrate soit difficile à vendre auprès de tous les Américains lors de l’élection présidentielle.

Le sénateur de 78 ans avait remporté 22 États en 2016 contre Hillary Clinton, mais rien ne garantissait alors qu’il serait un candidat fort lors de la présidentielle, en particulier à cause de son âge.

M. Sanders a toutefois été solide dans les sondages et les collectes de fonds — recueillies presque entièrement à partir de petits dons faits en ligne. Comme en 2016, il a obtenu un large soutien de jeunes électeurs et a pu faire de nouvelles percées au sein de la communauté hispanique, même si son attrait auprès des Afro-Américains est resté faible.

Les plus populaires