Biden dit aux sénateurs démocrates qu’il ne tient rien pour acquis

WASHINGTON — Gonflé à bloc, Joe Biden s’est joint aux démocrates du Sénat pour un goûter en mode virtuel jeudi et a déclaré à ses alliés qu’il ne tenait rien pour acquis dans la course à la Maison-Blanche et dans l’effort pour arracher le contrôle majoritaire du Sénat aux républicains.

L’événement de 30 minutes était une sorte de retour aux sources pour l’ancien sénateur du Delaware, qui est maintenant le candidat présidentiel de son parti. Toutefois, cela a eu lieu dans un contexte d’une grande intensité avec la crise de la COVID-19 et la détresse économique qui pèsent sur cette élection hors de l’ordinaire. M. Biden a répondu aux questions, en particulier de sénateurs dont la réélection n’est absolument pas garantie, sur sa stratégie pour reconquérir la chambre et vaincre le président Donald Trump.

«On peut dire qu’il est vraiment gonflé à bloc et qu’il travaille dur et qu’il se manifestera autant qu’il le peut», a déclaré le sénateur du Michigan Gary Peters, qui cherche à obtenir un nouveau mandat.

M. Biden passe à l’offensive cette semaine sur la gestion par le président Trump de la crise de la COVID-19. Il prévoyait d’être près de Scranton, en Pennsylvanie, la ville où il a grandi, plus tard jeudi pour une assemblée citoyenne sur CNN, après celle à laquelle s’est prêté Donald Trump sur ABC cette semaine. Ces apparitions sont perçues comme des exercices pour se préparer aux trois débats présidentiels; le premier est le 29 septembre.

Alors que M. Trump se préparait pour un rassemblement en soirée dans le Wisconsin, M. Biden s’en est pris à son rival sur le fait qu’il a contredit ouvertement les principaux responsables de la santé du pays en affirmant qu’un vaccin serait prêt dès le mois prochain, juste avant les élections du 3 novembre.

«Retenez bien ceci — si je suis président, je serai toujours honnête avec le peuple américain, et je dirai toujours la vérité», a déclaré M. Biden dans un communiqué.

Lors de l’événement en ligne, M. Biden n’a pas pris à partie Donald Trump directement, mais a décrit les enjeux, ont affirmé les sénateurs.

«Il a juste dit: « Vous savez à quoi nous sommes confrontés. Vous savez pourquoi c’est si important »», a déclaré la sénatrice Debbie Stabenow, qui a organisé l’événement.

Le message de M. Biden était clair, a dit le sénateur Ben Cardin: «Ils sont prêts.»

L’équipe de campagne de M. Biden a fait l’objet d’un examen minutieux ces derniers jours concernant ses efforts pour rejoindre les électeurs, en particulier pour avoir, selon certains, fait peu de cas des électeurs latinos. Aussi, les démocrates ont des avis divergents sur les efforts de sortie du vote qui doivent largement éviter le porte-à-porte traditionnel à cause des risques pour la santé pendant la pandémie, s’appuyant plutôt sur une sensibilisation virtuelle. La candidate à la vice-présidence Kamala Harris a prévu un événement à Philadelphie jeudi avec des leaders latino-américains et des élus.

Les sénateurs sont très préoccupés par l’ingérence électorale russe, le blocage du financement pour renforcer les systèmes électoraux des États et les tentatives de Donald Trump de priver de fonds le service postal américain au moment où le vote par correspondance devrait prendre de l’ampleur.

Le sénateur Chris Coons, un proche de M. Biden, a déclaré que l’ancien vice-président avait généralement pris soin de ne pas parler trop explicitement des premiers mois d’une nouvelle administration.

Au sommet de tout ordre du jour 2021 figureraient assurément un plan pour la COVID-19 et un plan de sauvetage économique.

«Il a dû le dire trois fois: « Je ne prends rien pour acquis »», a affirmé M. Coons aux journalistes par la suite.

Laisser un commentaire
Les plus populaires