Biden espère ne pas «mordre à l’hameçon» lors des débats avec Trump

WILMINGTON, Del. — Joe Biden a déjà dit qu’il aurait «tabassé» le président Donald Trump pour ses propos à l’égard des femmes s’ils étaient à l’école secondaire. Mais sur la scène du débat, en tant qu’adversaires à la présidence des États-Unis, ce sera bien différent.

Lorsque MM. Biden et Trump se rencontreront pour leur premier débat, plus tard ce mois-ci, le candidat démocrate dit avoir un seul objectif: «J’espère ne pas mordre à l’hameçon».

«J’espère que je ne me laisserai pas entraîner dans une bataille avec ce gars-là, parce c’est le seul moment où il est à l’aise», a-t-il déclaré jeudi lors d’une collecte de fonds.

Ses commentaires donnent un aperçu de la façon dont l’ancien vice-président anticipe le débat du 29 septembre à Cleveland, en Ohio.

M. Biden s’est précédemment engagé à devenir un «vérificateur de faits» sur la scène du débat et à demander des comptes au président sur toute exactitude ou mensonge qu’il pourrait dire. Le candidat démocrate a déclaré jeudi soir que les gens savaient que Donald Trump est un «menteur».

«C’est un gars qui est absolument insipide. Complètement insipide. Le signaler ne fait donc pas grand-chose », a-t-il souligné.

Attaques personnelles

Le candidat démocrate s’attend d’ailleurs à ce que le président dise des «choses horribles sur (lui) et (sa) famille» pour tenter de l’atteindre. La famille des deux candidats risque de faire partie des affrontements lors des débats, étant donné que ce sujet a déjà fait l’objet de plusieurs attaques en campagne.

L’équipe de Donald Trump s’en est pris en particulier au fils de M. Biden, Hunter, relativement à ses liens avec des entreprises chinoises et ukrainiennes.

Et le candidat démocrate s’est montré de plus en plus frustré, récemment, concernant des propos qu’aurait formulés le président à l’égard des soldats de la Marine tombés au combat, qu’il aurait traités de «perdants». Le fils de M. Biden, Beau, était dans la garde nationale de l’armée du Delaware. Il est décédé d’un cancer du cerveau en 2015.

De leur côté, les démocrates critiquent souvent M. Trump pour avoir nommé des membres de sa famille à des postes gouvernementaux.

Laisser un commentaire
Les plus populaires