Biden lancera un appel à l’unité à l’occasion de son discours d’assermentation

WASHINGTON — Le président élu Joe Biden lancera mercredi un appel à l’unité nationale à l’occasion de son assermentation. Il prévoit annoncer des mesures immédiates pour lutter contre la pandémie de COVID-19 et annuler certaines des politiques les plus controversées de Donald Trump, a indiqué son chef de cabinet, dimanche.

M. Biden a l’intention de rendre des décrets présidentiels dès ses premières heures à la Maison-Blanche, un blitz visant à réorienter la politique américaine sans attendre le Congrès, a souligné Ron Klain.

Lors de son passage à l’émission «State of the Union», sur les ondes CNN, M. Klain a révélé que M. Biden profitera de son premier discours officiel à titre de président pour livrer «un message d’unité, un message pour faire avancer les choses».

Dès le premier jour, M. Biden devrait mettre fin aux politiques migratoires de Donald Trump qui interdisaient l’entrée au pays aux citoyens de certains pays à majorité musulmane. Il annoncera aussi que les États-Unis adhéreront de nouveau à l’Accord de Paris sur les changements climatiques. Il imposera le port du couvre-visage dans les propriétés fédérales et pendant des voyages interétatiques.

Ces mesures figurent parmi celles dont faisait mention M. Klain dans une note adressée aux principaux conseillers de la future Maison-Blanche.

La future directrice des communications de la Maison-Blanche, Kate Bedingfield, a déclaré que M. Biden lancera un appel à tous ceux qui éprouvent de la rancune envers le gouvernement fédéral. Il en profitera aussi pour expliquer comment son administration s’attaquera aux problèmes du pays.

«Je pense qu’on peut s’attendre à ce que ce soit un moment où le président élu Joe Biden tentera de tourner la page sur les divisions et la haine des quatre dernières années. Il exposera une vision positive et optimiste pour le pays et tracera une voie qui nous appelle tous à travailler ensemble», a-t-elle souligné sur les ondes de Fox News.

Certains élus se sont déjà opposés à un programme d’aide de 1,9 billion $ pour les victimes de la pandémie, le jugeant trop coûteux. Les tentatives de réformer le système d’immigration ont stagné au Congrès au cours des dernières années. Malgré tout, M. Klain a exprimé dimanche son optimisme.

«Il y a des gens dans les deux partis avec lesquels nous pouvons travailler pour faire avancer ce programme, a-t-il déclaré, rappelant que la vice-présidente élue Kamala Harris aura un vote décisif pour rompre une égalité au Sénat. Nous allons devoir trouver des moyens d’amener les démocrates et les républicains à collaborer pour faire avancer les choses.»

– Par Zeke Miller, The Associated Press

Laisser un commentaire