Biden n’entend pas chômer pendant les premiers jours de son règne

WASHINGTON — Joe Biden a l’intention de prendre des mesures exécutives pour annuler certaines des décisions les plus controversées de son prédécesseur dès ses premières heures à la Maison-Blanche, a indiqué samedi son chef de cabinet.

Il veut aussi agir vite pour combattre la pandémie de COVID-19 qui frappe durement les États-Unis.

Une fois assermenté, mercredi, M. Biden entreprendra un blitz de 10 jours afin de donner une nouvelle direction au pays.

Dès le jour un, le nouveau président entend mettre fin aux restrictions concernant l’immigration en provenance de certains pays à majorité musulmane, rejoindre l’Accord de Paris sur les changements climatiques et imposer le port du couvre-visage dans les propriétés fédérales et les voyages interétatiques, a indiqué Ron Klain dans une note adressée à cadres supérieurs de la future administration.

M. Biden veut aussi prolonger le congé du paiement des intérêts sur les prêts étudiants et les mesures visant à empêcher des expulsions ou des saisies pour ceux qui souffrent de la pandémie.

«Ces actions exécutives apporteront un soulagement aux millions d’Américains qui font face à ces crises, mentionne M. Klain dans la note. Le président élu Biden prendra des mesures — non seulement pour annuler les dommages les plus graves causés par l’administration Trump — mais aussi pour commencer à faire avancer notre pays.»

M. Klain indique aussi que la pleine réalisation des objectifs de M. Biden nécessitera l’appui du Congrès, notamment un projet de loi de secours de 1,9 billion $. Il ajoute que le président élu compte demander un projet de loi sur la réforme de l’immigration dès son entrée en fonction.

Dès le lendemain, M. Biden édictera des ordres concernant l’ouverture des écoles et des entreprises et l’accélération des tests de dépistage. Vendredi, des mesures seront prises pour apporter une aide économique à ceux qui souffrent des coûts économiques de la pandémie.

Au cours de la semaine du 25 janvier, poursuit le chef de cabinet, M. Biden compte prendre des mesures supplémentaires au sujet de la réforme de la justice pénale, les changements climatiques et l’immigration. Le président élu souhaite donner une directive afin d’accélérer le regroupement des familles séparées à la frontière américano-mexicaine.

Il n’est pas inhabituel pour un président d’agir rapidement dès son entrée en fonction. Donald Trump avait fait de même, même si bon nombre de ses décrets présidentiels ont été contestés et rejetés par les tribunaux.

Selon M. Klain, Joe Biden ne devrait pas éprouver de difficultés avec le pouvoir judiciaire en raison du fondement juridique des mesures envisagées.

– Par Zeke Miller, The Associated Press

Laisser un commentaire