Biden se prépare à une contestation juridique de l’issue du scrutin

WASHINGTON — Le candidat présidentiel démocrate Joe Biden est à assembler une équipe d’avocats chevronnés, en anticipation des éventuelles contestations juridiques qui pourraient décider de l’issue du scrutin du 3 novembre.

La campagne de M. Biden a expliqué que cette équipe juridique s’assurera que le vote est géré correctement et que les voix sont comptées avec précision. Elle combattra aussi les efforts pour empêcher les électeurs de voter, identifiera l’ingérence étrangère et éduquera les électeurs concernant les différentes façons de voter.

La campagne Biden assure qu’il s’agit du plus important programme jamais mis en place pour protéger l’intégrité d’une élection présidentielle. Cela témoigne aussi de l’ampleur des préparatifs en cours en vue d’un scrutin qui pourrait accoucher de contestations judiciaires concernant l’accès des électeurs et la validité des bulletins postaux.

Démocrates et républicains se livrent une guérilla juridique concernant les règles électorales qui pourraient influencer l’issue du vote. La campagne du président Donald Trump et le Comité national républicain disposent de leur propre équipe d’avocats.

Le président Trump s’affaire depuis plusieurs mois à semer le doute concernant l’intégrité du scrutin, prévenant que le bond attendu de votes postaux en raison de la pandémie ouvrira la porte à une fraude énorme. Des puissances étrangères pourraient même imprimer leurs propres bulletins frauduleux, a-t-il dit.

«Nonobstant les menaces vides et la désinformation constante de Donald Trump et de ses alliés républicains, les responsables électoraux de tout le pays travaillent sans relâche pour organiser une élection libre et juste, et nous avons mis en place une équipe nationale extraordinaire pour assurer que chaque électeur admissible est en mesure d’exercer son droit de vote et de voir son vote être compté», a dit par voie de communiqué Bob Bauer, un conseiller principal de la campagne Biden et l’ancien avocat de la Maison-Blanche sous Barack Obama.

L’ancien ministre de la Justice des États-Unis, Eric Holder, sera aussi impliqué en ce qui concerne les droits des électeurs, a indiqué la campagne Biden.

«Nous pouvons et nous pourrons organiser une élection libre et juste en novembre, et nous déployons un effort sans précédent de protection des électeurs composé de milliers d’avocats et de bénévoles à travers le pays pour assurer un déroulement harmonieux du vote», a-t-on ajouté.

Laisser un commentaire
Les plus populaires