Bilan de session: Couillard dit vouloir passer à l’offensive en 2017

QUÉBEC – Le premier ministre Philippe Couillard entend passer à l’offensive en 2017, en s’engageant à livrer plus efficacement son message à la population.

En cette année préélectorale, il entend bien être davantage présent dans les régions et sur le terrain, affirmant vouloir aller à la rencontre des gens, ce qu’il a peu fait ces derniers mois.

Il s’engage aussi à tenter de mieux contrôler son message, mieux communiquer, corriger le tir sans tarder quand circulent des informations qu’il juge fausses sur son compte ou visant l’action gouvernementale.

«Peut-être qu’on doit dire plus les choses. Peut-être qu’on ne doit pas laisser dire certaines choses également, sur le terrain», a-t-il commenté, vendredi, en conférence de presse, en traçant le bilan de la dernière session parlementaire qui a pris fin.

«Il y a pour nous la nécessité évidente d’être beaucoup plus présents et déployés sur tout le territoire du Québec», a-t-il insisté.

M. Couillard n’a pas confirmé, ni infirmé, les rumeurs voulant qu’il souhaite effacer l’ardoise au retour du congé des Fêtes, après une année difficile et des résultats décevants lors des élections complémentaires de lundi dernier, en procédant à un remaniement en janvier, suivi d’une nouvelle session parlementaire en février avec discours d’ouverture.

Quoi qu’il en soit, qu’il décide ou non de cultiver une image différente, si on s’attarde au fond et aux orientations gouvernementales, il prévoit maintenir le cap et ne pas déroger de son plan de match.

Avant de quitter pour Ottawa où il devait assister à une rencontre avec ses homologues des autres provinces et avec le premier ministre Justin Trudeau, il est revenu à la charge pour se poser en sauveur, insistant sur le fait qu’il avait sauvé le Québec du désastre financier, en assainissant les finances publiques au cours des deux dernières années, son gouvernement évitant ainsi, grâce à lui, une coûteuse décote de la part des agences de crédit.

«Nous avons sauvé le Québec du désastre financier. Parce que les faits sont là, les faits sont indubitables», selon le premier ministre, qui brandit la menace d’une «catastrophe» évitée de peu s’il n’avait pas procédé aux dures compressions budgétaires ayant permis de renouer avec l’équilibre budgétaire.

Il soutient que les agences de crédit l’ont prévenu que le Québec avait perdu le contrôle de ses dépenses et qu’il fallait intervenir sans tarder.

«Je ne veux pas effacer l’ardoise. Il fallait le faire l’équilibre budgétaire», a réaffirmé M. Couillard, qualifiant son choix politique de courageux et clairvoyant.

Les impacts de centaines de millions de dollars de compressions budgétaires depuis 2014, incluant dans les services directs à la population, ont été «minimaux», selon lui.

Le chef du gouvernement a renouvelé sa confiance envers tous ses ministres, ne voulant pas prêter flanc aux rumeurs de remaniement imminent, et se disant «très, très content» de son équipe.

Il a dit qu’il était important de maintenir une «stabilité» à la tête des grandes missions de l’État, ce qui pourrait être interprété comme un signal qu’il ne délogera pas les ministres Gaétan Barrette à la Santé, Hélène David à l’Enseignement supérieur et Sébastien Proulx à l’Éducation.

«Je suis conscient du fait que dans des grandes missions comme la Santé, l’Éducation particulièrement et l’Enseignement supérieur, la stabilité du leadership est importante pour les équipes et pour les réseaux», a-t-il convenu.

Les travaux parlementaires reprennent le 7 février. Le premier ministre pourrait décider de reprendre le travail là où il a été interrompu vendredi ou encore choisir de proroger la session, effacer l’ardoise parlementaire et législative, et entreprendre une nouvelle session avec un discours d’ouverture indiquant les orientations du gouvernement pour l’année qui vient.

M. Couillard a aussi passé en revue les principales réalisations de son gouvernement au cours des derniers six mois et a énuméré les principaux projets de loi qu’il a fait adopter.

Les plus populaires