Bilan tragique chez les motoneigistes: un mort, un présumé noyé et 3 blessés graves

MONTRÉAL — Le week-end s’est amorcé de façon tragique pour les motoneigistes de la province: l’un d’entre eux est mort sur un sentier, un deuxième s’est vraisemblablement noyé dans une rivière et trois autres ont subi de graves accidents.

Samedi soir, un motoneigiste d’une vingtaine d’années aurait mal négocié une courbe et chuté dans un ravin sur un sentier près du Rang du Pin Rouge Nord à L’Ascension-de-Patapédia, en Gaspésie.

D’autres motoneigistes qui l’accompagnaient ont accouru à une résidence pour demander de l’aide avant de retourner sur les lieux de l’accident pour offrir des soins à la victime selon la Sûreté du Québec (SQ).

Le jeune motoneigiste a été transport dans un centre hospitalier dans un état critique.

Disparition dans les eaux en Outaouais

Des recherches ont eu lieu toute la journée samedi dans l’eau, sur la terre ferme et du haut des airs, près de Chapeau, en Outaouais, pour tenter de retrouver un homme âgé de 30 ans.

Les policiers ont été informés de sa disparition en pleine nuit, vers 1 h. Il avait été vu pour la dernière fois par un proche vers 20 h vendredi soir.

Des recherches ont immédiatement débuté en collaboration avec des pompiers, a raconté Claude Denis, un porte-parole de la SQ.

Des traces de motoneige ont été observées sur la rivière des Outaouais. «Les traces se sont poursuivies jusqu’à une eau vive, a indiqué le sergent Denis. On a des raisons de croire que le motoneigiste est peut-être disparu sous l’eau. Des recherches sont concentrées à cet endroit pour le moment.»

En fin de journée, la SQ, qui évite de dire que les recherches sont suspendues pour la nuit, a indiqué qu’elles ont été «modulées» pour les prochaines heures puisque des services ne peuvent pas opérer. Les plongeurs reviendront dimanche matin.

Embardée en Haute-Mauricie

Les services d’urgence ont été appelés vers 15h45 dans le sentier 73, à cinq kilomètres du relais 22, vers La Tuque, en Haute-Mauricie.

Des informations préliminaires recueillies par la SQ révèlent que le motoneigiste n’aurait pas été en mesure de négocier une courbe et aurait perdu le contrôle de son engin avant d’être éjecté.

Un témoin aurait dit aux policiers que les blessures pourraient être majeures, a indiqué Catherine Bernard, une porte-parole de la SQ.

Les communications avec le témoin ont été interrompues, l’endroit où il se trouve étant difficilement accessible.

Collision mortelle en Estrie

En matinée, un motoneigiste dans la soixantaine est mort lorsque, selon toute vraisemblance, il aurait été éjecté après avoir été incapable de négocier une courbe dans un sentier situé dans la municipalité de Val-Joli, en Estrie. Sa motoneige aurait également heurté un arbre.

Les policiers de la SQ ont indiqué avoir été appelés à se rendre sur les lieux de la collision, vers 10 h 30.

«Selon les premières informations que nous avons, il y avait un groupe de motoneigistes qui se suivaient et lorsque le groupe s’est immobilisé, ils se sont rendu compte qu’un des leurs était manquant, a dit le sergent Claude Denis. Ils ont fait demi-tour pour localiser leur camarade et ils l’ont retrouvé inanimé à proximité de sa motoneige en bas d’une courbe.»

Le motoneigiste portait un casque. Des manœuvres de réanimation ont été pratiquées sur son corps. Il a été transporté à l’hôpital dans un état critique où son décès a été constaté par la suite.

Accident au Lac-Saint-Jean

Un jeune homme dans la vingtaine lutte pour sa vie après avoir été impliqué dans un accident de motoneige au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Les services d’urgence ont été avisés vendredi soir, vers 22 h, que l’accident venait de se produire dans un sentier de L’Ascension-de-Notre-Seigneur, une municipalité de 2000 habitants.   

Le jeune homme suivait deux amis en motoneige sur le sentier 328, près de la route de l’Église, lorsque ces derniers l’ont perdu de vue. C’est en rebroussant chemin qu’ils ont constaté que leur ami avait heurté un poteau avec sa motoneige.

La victime a été transportée vers un centre hospitalier où son état était toujours jugé critique samedi après-midi.

Une enquête est en cours. Un policier spécialisé en collisions a notamment été dépêché sur les lieux.

Laisser un commentaire