Biodiversité à la COP15: Greenpeace déploie une banderole au centre-ville de Montréal

MONTRÉAL — Des militants de Greenpeace ont installé jeudi matin une banderole sur l’anneau situé près de la Place Ville-Marie, au centre-ville de Montréal, pour dénoncer le déclin de la biodiversité.

Le geste d’éclat a été posé pendant le déroulement de la conférence internationale sur la biodiversité, la COP15, qui a lieu à environ un kilomètre de là, au Palais des congrès de Montréal.

La banderole d’une dimension de sept mètres sur quatorze mètres est séparée en deux illustrations. D’un côté, il y a des animaux vivants et en santé et de l’autre, une représentation de l’extinction, illustrée par des squelettes.

«Ça représente les deux voies que l’humanité peut prendre pour la biodiversité, l’harmonie avec la nature ou l’extinction», a résumé la porte-parole de Greenpeace Marie-Josée Béliveau

Vers 7 h 30, une dizaine de militants sont arrivés près de la Place Ville-Marie. Coiffés de casques de sécurité et vêtus de vestes orange, ils ont utilisé des lance-pierres fixés sur des bâtons télescopiques afin de lancer des câbles sur l’anneau pour ensuite hisser la bannière. 

L’opération s’est déroulée sous les yeux de deux policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) qui passaient par là.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.