BioNTech s’attend à une hausse de la demande pour les vaccins contre la COVID-19

BERLIN — BioNTech, qui s’est allié avec Pfizer pour développer un vaccin contre la COVID-19 pendant la pandémie, a présenté des résultats financiers positifs pour la première moitié de l’année et s’attend à ce que la demande pour ses produits s’accentue avec l’arrivée sur le marché de son nouveau vaccin bivalent, qui doit être plus efficace pour lutter contre les nouveaux variants du virus.

L’entreprise pharmaceutique allemande a annoncé lundi que ses revenus ont atteint 9,57 milliards d’euros (environ 12,5 milliards $CA) lors des six premiers mois de 2022. Pour la même période en 2021, les revenus de l’entreprise avaient été de 7, 36 milliards d’euros.

Le deuxième trimestre a cependant été plus difficile, alors que ses revenus de 3,2 milliards d’euros représentent une baisse par rapport aux 5,31 milliards d’euros engendrés pour la même période d’avril à juin, en 2021.

BioNTech explique ces fluctuations par la variation de la demande pour les vaccins entraînée par l’évolution de la pandémie.

L’entreprise croit toutefois que l’arrivée sur le marché de son vaccin bivalent, qui pourrait être déployé dès le mois d’octobre, fera en sorte que sa deuxième moitié d’année sera tout aussi positive sur le plan financier.

Selon BioNTech, l’arrivée d’un vaccin plus efficace contre les variants, dont Omicron et ses sous-variants, viendra donner un nouveau souffle à la campagne de vaccination automnale.

«Avec nos vaccins candidats adaptés aux variants de la COVID-19, nous prévoyons une augmentation de la demande dans nos marchés clés au quatrième trimestre de 2022, sous réserve que ces vaccins reçoivent les autorisations nécessaires», a souligné par voie de communiqué le directeur financier de BioNTech, Jens Holstein.

Moderna, une autre entreprise qui produit massivement des vaccins contre la COVID-19, travaille aussi à la mise à jour de son vaccin afin de le rendre plus efficace contre les nouveaux variants. Le fabricant américain espère aussi lancer son nouveau vaccin cet automne.

BioNTech prévoit que ses revenus liés aux vaccins contre la COVID-19 se situeront entre 13 et 17 milliards d’euros pour l’année complète.

Les profits nets de l’entreprise allemande ont aussi augmenté pour la première moitié de l’année comparativement à la même période en 2021 — 5,37 milliards d’euros contre 3,92 milliards d’euros —, mais ont diminué au cours du deuxième trimestre — 1,67 milliard d’euros contre 2,79 milliards d’euros.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.