Blaine Higgs veut accueillir plus d’immigrants au Nouveau-Brunswick

FREDERICTON — Le moment est venu de réfléchir à un «nouveau» Nouveau-Brunswick, a déclaré jeudi le premier ministre de la province, Blaine Higgs.

Dans le discours annuel du premier ministre sur l’état de la province, M. Higgs a dit vouloir fixer des objectifs sur l’augmentation de la population et la croissance économique.

«Il y a un écart évident entre notre situation actuelle et celle dans laquelle nous voulons vivre, a-t-il souligné. Nous devons arrêter de dire qu’on ne peut pas et commencer à dire qu’on le fera.»

M. Higgs a mentionné le vieillissement de la population et les pénuries de main-d’oeuvre parmi les défis que devra relever le Nouveau-Brunswick.

«Au cours des 50 dernières années, l’âge moyen au Nouveau-Brunswick est passé de 24 à 45 ans et continue d’augmenter, a-t-il fait valoir. Il en coûte huit fois plus pour s’occuper des personnes de plus de 80 ans et de celles de moins de 65 ans.»

Le premier ministre a dit que le système de soins de santé devra embaucher 1300 infirmières supplémentaires au cours de la prochaine décennie juste pour maintenir les effectifs au niveau actuel.

Au cours des 10 prochaines années, on comptera jusqu’à 120 000 emplois disponibles dans la province.

M. Higgs a raconté que des personnalités du milieu universitaire, du monde des affaires et des secteurs technologiques ont conseillé à la province d’adopter un programme favorable à la croissance.

Il a annoncé que le Nouveau-Brunswick ouvrira de nouveaux bureaux en Europe et en Inde «pour accroître et diversifier les exportations et pour attirer des personnes talentueuses et des investissements étrangers».

Le gouvernement progressiste-conservateur avait précédemment annoncé qu’il voulait attirer 7500 immigrants par année d’ici 2024, ce qui est le maximum autorisé par Ottawa.

«C’est pourquoi nous allons travailler énergiquement avec le gouvernement fédéral pour accroître l’immigration à 10 000 personnes par année», a lancé le premier ministre.

M. Higgs a ajouté que les Néo-Brunswickois doivent cesser de faire trop preuve de modestie. Il faut se féliciter que la province accueille de grandes entreprises comme Cooke Aquaculture – la plus grande société indépendante de fruits de mer au monde – Siemens, IBM, EXXON, McCain Foods, Irving, Imperial Manufacturing, Barbour et Moosehead.

«Ces noms vous semblent-ils familiers?», a-t-il demandé à la foule.

Opportunités Nouveau-Brunswick se concentrera au cours des prochaines années à tenter d’attirer des entreprises oeuvrant dans des secteurs émergents tels que la cybersécurité, la santé numérique et l’innovation énergétique, a dit M. Higgs.

Les plus populaires