Bloc québécois: quatre membres du Forum jeunesse démissionnent

OTTAWA — Quatre membres de l’exécutif du Forum jeunesse du Bloc québécois claquent la porte.

Dans une lettre de démission, ils dénoncent «la mobilisation quasi inexistante du Bloc québécois». Une situation «devenue intenable», selon eux.

Il s’agit du président, Anthony Blond, de la responsable des communications, Valérie Deschamps, du secrétaire général, Thomas Grégoire, et du responsable des relations avec les étudiants, Kevin Galipeault.

Ils écrivent avoir tiré la sonnette d’alarme à plusieurs reprises sans succès.

Les quatre démissionnaires appellent le parti à revoir ses priorités qui, à leur avis, semblent davantage axées sur une «rhétorique financière» que sur la mobilisation des membres.

«C’est en lien avec des difficultés d’organisation interne qu’ils ont eues», a dit le chef parlementaire du Bloc québécois, Xavier Barsalou-Duval.

«Je suis un ancien président du Forum jeunesse, a-t-il poursuivi. Je connais bien le mouvement des jeunes au Bloc québécois et il y a eu beaucoup d’instabilité dans les dernières années au niveau de la présidence des jeunes et c’est sûr que ça génère une perte d’expertise. On va continuer à travailler là-dessus.»

Le député Mario Beaulieu, qui est également président du Bloc québécois, soutient que les quatre démissionnaires continueront de militer.

«Ce sont des gens qui restent membres du Bloc, qui vont continuer à s’impliquer, a-t-il signalé. On a des discussions et pour ceux à qui j’ai parlé, c’est plus une question de disponibilité.»

Deux des quatre démissionnaires joints par La Presse canadienne ont refusé de s’expliquer davantage.

Ces démissions ont été dévoilées deux jours après la victoire libérale dans Lac-Saint-Jean, une circonscription qui a longtemps été bloquiste.

Le candidat du Bloc québécois, Marc Maltais, est arrivé au troisième rang derrière le conservateur Rémy Leclerc avec 23,4 pour cent des voix lors de l’élection partielle, lundi. Un écart de près de 600 votes les séparait.