Bob Rae fustige un enquêteur à l’ONU pour des propos «antisémites»

OTTAWA — L’ambassadeur du Canada aux Nations unies à New York condamne les «commentaires manifestement biaisés et antisémites» d’un enquêteur des droits de l’homme de l’organisation internationale.

Bob Rae a déclaré dans un message sur Twitter que les commentaires de Miloon Kothari, qui siège à une commission d’enquête de l’ONU mise en place en réponse à la guerre de 11 jours de l’an dernier entre Israël et le Hamas à Gaza, étaient «une honte pour les institutions censées se consacrer à la règle de droit».

M. Kothari a attiré l’attention pour les remarques qu’il a faites lors d’une entrevue lundi en baladodiffusion à Mondoweiss, un site d’information et d’analyse disant offrir une perspective sous-représentée sur les droits des Palestiniens dans sa couverture de la région et de la politique étrangère américaine connexe.

Dans l’entrevue, M. Kothari s’est demandé pourquoi Israël est membre de l’ONU et a déclaré qu’il était découragé par des médias sociaux qui, selon lui, sont contrôlés par «le lobby juif» et des organisations non gouvernementales «spécifiques».

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA), un groupe de défense des droits, a exhorté le gouvernement canadien à condamner ce qu’il a appelé la nomination de membres partiaux à la commission d’enquête, affirmant que M. Kothari avait violé de manière flagrante les règles de l’ONU sur l’impartialité.

M. Kothari, qui a été le premier rapporteur spécial de l’ONU sur le logement convenable, est l’un des trois membres de la commission d’enquête soutenue par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

L’ambassadrice Michèle Taylor, qui est la représentante permanente des États-Unis auprès du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, a également condamné les «propos scandaleux et antisémites» de M. Kothari et a appelé Michelle Bachelet, la Haute-Commissaire des droits de l’homme de l’ONU, à les dénoncer également.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.