Boisbriand: manifestation parmi des juifs confinés depuis le 29 mars

BOISBRIAND, Qc — Une manifestation de quelque 200 personnes a éclaté tard lundi soir à Boisbriand, dans les Laurentides, parmi la communauté juive qui est en confinement obligatoire depuis le 29 mars dernier.

On ne rapporte pas d’arrestation; les agitations ont pris fin dans le calme selon ce que rapporte mardi la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville.

L’ordonnance de la Direction de santé publique des Laurentides fait en sorte que la communauté juive de Boisbriand doit être en confinement pour une période de 14 jours à cause de la présence de cas positifs à la COVID-19. Le service de police collabore avec des dirigeants locaux pour contrôler les entrées et sorties de la communauté, en tout temps.

Or, lundi soir, le conducteur d’un véhicule qui disait transporter de la marchandise a voulu entrer dans la communauté même s’il n’était pas inscrit sur la liste des services essentiels. On lui a donc refusé l’accès.

Selon la police, ce refus a incité environ 200 personnes de la communauté à sortir de leur résidence et à manifester leur mécontentement à propos des points de contrôle en s’avançant vers les policiers.

Ces derniers ont ordonné aux citoyens de respecter la distanciation physique entre eux. Après plusieurs échanges avec des responsables de la communauté, la situation s’est résorbée.

La Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville affirme qu’à l’approche de la Pâque juive, il y aura mardi d’autres discussions avec les leaders de la communauté, des représentants de la Santé publique et de la Ville de Boisbriand afin d’assurer la collaboration de tous.

Les commentaires sont fermés.
Les plus populaires