Bombardier: la date butoir pour le déclenchement de la grève est repoussée

MONTRÉAL — La date butoir en vue du déclenchement de la grève a été repoussée chez Bombardier, alors que les deux parties ont décidé de poursuivre les discussions.

La grève au Centre de finition de Bombardier à Dorval pouvait théoriquement être déclenchée lundi soir à minuit, puisque les syndiqués de la section locale d’Unifor détiennent un mandat de grève en ce sens.

Toutefois, la partie patronale et le syndicat Unifor ont convenu lundi soir de poursuivre les discussions en tête à tête jusqu’à mercredi soir, 23 h 59. Elles ne sont pas en conciliation.

Il y avait bel et bien une entente de principe entre les parties quant au renouvellement de la convention collective, mais ce sont les membres du syndicat local qui ont rejeté cette entente, dans une proportion de 60 %, lors d’une assemblée dimanche.

Le syndicat et l’employeur doivent donc trouver un chemin de passage pour rendre le tout acceptable aux membres.

Le syndicat compte quelque 3000 membres qui travaillent au Centre de finition de Bombardier à Dorval.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.