Bon deuxième trimestre pour Cogeco: son bénéfice s’envole de 5,6 pour cent

Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) ajusté de Cogeco Inc. s’est accru de 5,6 pour cent pour atteindre 272,5 millions $ au cours du deuxième trimestre de l’exercice 2018 par rapport au deuxième trimestre de l’année précédente, a annoncé l’entreprise, jeudi.

Fidèle à ses habitudes, Cogeco a publié ses états financiers après la fermeture des bourses nord-américaines.

Selon l’entreprise, ce résultat est «essentiellement (attribuable à) l’amélioration du secteur des communications qui découle de l’acquisition de MetroCast», qui a été complétée en janvier.

Cogeco Communications avait annoncé en juillet qu’elle avait mis la main sur l’entreprise américaine pour 1,4 milliard $, la plus importante acquisition de son histoire.

Un dividende trimestriel de 0,39 $ par action a été déclaré par le conseil d’administration de Cogeco.

Selon le président et chef de la direction de Cogeco, Louis Audet, ces résultats sont «dans l’ensemble stables et cadrent avec (ses) attentes».

M. Audet a ajouté que la direction de l’entreprise était très heureuse «du travail réalisé afin d’assurer l’intégration harmonieuse de MetroCast, qui progresse d’ailleurs selon le plan».

Cogeco a indiqué que ses revenus avaient augmenté de 6,3 pour cent pour se chiffrer à 632,2 millions $. Selon l’entreprise, les revenus ont été «stimulés par la croissance de 6,8 pour cent du secteur des communications, (mais) contrebalancés en partie par une baisse de 4,9 pour cent du secteur Autres». Celle est essentiellement attribuable «au marché publicitaire qui a été moins favorable aux activités du secteur des médias».

Par ailleurs, les flux de trésoreries disponibles ont chuté de 45,6 pour cent par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent pour s’établir à 64,9 millions $, à cause notamment à une hausse des acquisitions d’immobilisations liée à l’acquisition de plusieurs fibres noires de FiberLight LLC pour une contrepartie de 21,2 millions $. À cela s’ajoute un montant de 16 millions $ lié à des frais d’acquisition et des charges financières découlant de l’achat de MetroCast.

M. Audet a fait part de sa satisfaction pour l’ensemble des activités de l’entreprise, même les activités de radiodiffusion.

«Nous observons un marché publicitaire qui subit des pressions de plus en plus fortes. Malgré cela, Cogeco Média demeure concurrentielle, essentiellement en raison des excellentes cotes d’écoute que continuent d’enregistrer nos stations», a-t-il déclaré, par voie de communiqué.

Les plus populaires