Bourse de New York: La Chine compte prendre des mesures de représailles

PÉKIN, Chine — La Chine prendra des contre-mesures nécessaires en représailles à l’annonce de la Bourse de New York de radier trois grandes entreprises chinoises de télécommunication, un pas de plus dans l’escalade des tensions entre Pékin et Washington.

La Bourse a annoncé jeudi la radiation de China Telecom, de China Mobile et de China Unicom Hong Kong. Toute négociation entourant les actions de ces sociétés sera suspendue à compter de la deuxième semaine de janvier.

Cette décision découle d’un décret rendu le 12 novembre par le président défait Donald Trump interdisant les investissements dans des sociétés cotées en bourse que le gouvernement américain dit être détenues ou contrôlées par l’armée chinoise.

«La Chine s’oppose aux Américains qui abusent de la sécurité nationale en inscrivant des entreprises chinoises sur la liste des prétendues entreprises militaires chinoises communistes. Elle prendra les contre-mesures nécessaires pour protéger résolument les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises», a déclaré un porte-parole du ministère du Commerce chinois dans un communiqué.

«[Ces mesures] affaibliront également considérablement la confiance de toutes les parties dans le marché financier américain», prévient le communiqué.

Le ministère n’a pas donné de précisions à ce sujet.

Pendant le règne de Donald Trump, les États-Unis ont intensifié les sanctions économiques contre la Chine, notamment les entreprises, les représentants du gouvernement et du Parti communiste. La situation s’est dégradée au cours des dernières semaines.

En décembre, les États-Unis ont annoncé leur intention de limiter les visas des membres du Parti communiste chinois et de leurs proches à un mois au lieu de 10 ans.

Le géant chinois des télécommunications Huawei a été exclu du marché américain. Les États-Unis ont fait pression sur d’autres pays pour qu’ils emboîtent le pas, avec des résultats mitigés.

– Par The Associated Press

Laisser un commentaire