Boutiques illégales de marijuana à Toronto: des vols violents non rapportés

TORONTO – Des dispensaires de marijuana opérant illégalement à Toronto ont récemment été la cible de vols violents à main armée, mais leurs propriétaires et leurs employés ne les signalent souvent pas aux autorités.

Selon l’agent Bryce Evans, de la police de Toronto, il y a eu 17 vols de boutiques de cannabis depuis juin dernier et huit d’entre eux n’ont pas été signalés à la police.

Or, au cours de certains de ces vols, des personnes qui se trouvaient à l’intérieur des magasins ont été poignardées, blessées par balle, agressées avec un pistolet ou ont reçu du gaz poivré, a affirmé M. Evans.

Il a ajouté que ces crimes présumés avaient été signalés à la police par des clients ou des voisins.

La police a expliqué que les dispensaires de marijuana transigent surtout en argent comptant — l’une de ces boutiques peut encaisser 30 000 $ en espèces chaque jour.

Selon M. Evans, les autorités ont procédé à quelques arrestations liées aux vols, mais le manque de coopération de la part des propriétaires — qui, selon la police, ne fournissent pas d’information ni les vidéos de surveillance — entrave les enquêtes policières.